Aluminon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

aluminon
Image illustrative de l’article Aluminon
Image illustrative de l’article Aluminon
Représentations de l'aluminon
Identification
Nom UICPA aurin-tricarboxylate d'ammonium
Synonymes

5-[(3-carboxy-4-hydroxyphényl)(3-carboxy-4-oxo-2,5-cyclohexadién-ylidène)méthyl]-2-hydroxybenzoate de triammonium

No CAS 569-58-4
No ECHA 100.008.473
PubChem 2734958
SMILES
InChI
Apparence poudre cristalline rouge profond[1]
Propriétés chimiques
Formule C22H23N3O9  [Isomères]
Masse molaire[2] 473,4327 ± 0,0225 g/mol
C 55,81 %, H 4,9 %, N 8,88 %, O 30,42 %,
Propriétés physiques
Solubilité eau : 800 g·l-1 à 20 °C[1]
Précautions
SGH[3]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotique
H315, H319, P305+P351+P338,
Écotoxicologie
DL50 9000 mg/kg (rat, oral)[4]

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'aluminon est le sel triammonium de l' acide aurintricarboxylique, un composé organique de plusieurs acides salicyliques. C'est un indicateur principalement utilisé pour détecter la présence de l'ion aluminium, Al3+ en solution aqueuse[4],[5].

Aluminon (aq).

Préparation[modifier | modifier le code]

Pour préparer l'aluminon, du nitrite de sodium est dissout dans l'acide sulfurique. À la solution obtenue, du formaldéhyde est ajouté puis de l'acide salicylique pour obtenir un précipité qui, après lavage, est dissout dans l'hydroxyde d'ammonium et la solution résultante est évaporée pour recueillir une fine poudre d'aluminon.

Toute l'opération dure environ 28 heures et est exécutée à environ 10 °C[6].

Applications[modifier | modifier le code]

L'aluminon forme, en liaison avec l'aluminium dans une solution tampon acétate/acide acétique (pH 5,3) une laque de couleur rouge peu soluble, qui précipite souvent au bout de quelques minutes en flocons rouges[7] :

Al3+ + 3 C22H23N3O9 → 3 NH4+ + Al(C22H19O9)3

Le précipité se dissout après addition d'une solution de carbonate d'ammonium ammoniacal ((NH4)2CO3).

L'aluminon a des applications en production de pigments. Il forme une laque brillante colorée avec l'aluminium, le chrome, le fer et le béryllium qui peuvent donner des interférences dans la détermination de l'aluminium[8].

Aluminon + Fe3+ (pH ~7).

Le fer peut être masqué par l'acide thioglycolique ou l'acide ascorbique[9].

La limite de détection serait de 0,02 mg d'aluminium /litre[5].


Présence dans le corps humain[modifier | modifier le code]

En mesure BDC (Binary coded decimal ) un taux normal d'aluminon dans le corps humain est compris entre 324 et 614 selon la méthode turbidimétrique réalisée sur Olympus AU640[10]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Fiche du composé Aluminon », sur Acros (consulté le 7 mars 2008).
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Fiche Sigma-Aldrich du composé Aurintricarboxylic acid ammonium salt, consultée le 20/11/2011. + (pdf) Fiche MSDS
  4. a et b « Fiche Aluminon », Merck [PDF] (consulté le 7 mars 2008).
  5. a et b (en) ASTM International, ASTM International 1983 (lire en ligne), p. 183
  6. « PREPARATION OF AMMONIUM AURINTRICARBOXYLATE », sur NATIONAL BUREAU OF STANDARDS, (consulté le 19 avril 2017)
  7. H. P. Latscha, H. A. Klein, G. W. Linti : Analytische Chemie, Springer-Verlag, 2003, (ISBN 3-540-40291-8).
  8. (en) « Aluminon: its limited application as a reagent for the detection of aluminum species », (consulté le 20 avril 2017)
  9. (en) « The use of ascorbic acid to eliminate interference from iron in the aluminon method for determining aluminium in plant and soil extracts » (consulté le 20 avril 2017)
  10. laboratoire d'analyses CEIA Bruxelles