Aluminate de strontium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

SrAl2O4
poudre silicate de strotium-alumine dopé à l'europium en lumière visible, sous UV basse énergie et dans le noir total
structure cristalline de l'aluminate de strontium
poudre silicate de strotium-alumine dopé à l'europium en lumière visible, sous UV basse énergie et dans le noir total (en haut) et (en bas) structure cristalline de l'aluminate de strontium SrAl2O4 :
__ Sr2+     __ Al3+     __ O2−
Identification
Nom UICPA oxydo(oxo)alumane de strontium
No CAS 12004-37-4
No ECHA 100.031.310
No EC 234-455-3
PubChem 56846077
SMILES
InChI
Apparence poudre argentée sans odeur[1]
Propriétés chimiques
Formule brute Al2O4SrSrAl2O4
Masse molaire[2] 205,58 ± 0,01 g/mol
Al 26,25 %, O 31,13 %, Sr 42,62 %,
Propriétés physiques
Solubilité insol. in H2O[1]
Masse volumique 3,559 g·cm-3[1]
Cristallographie
Système cristallin monoclinique
Paramètres de maille a = 514,87 pm
b = 883,6 pm
c = 844,2 pm
β = 93,43°[3]
Précautions
SGH[4]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotique
H315, H319, H335, P261, P264, P271, P280, P312, P321, P362, P302+P352, P304+P340, P305+P351+P338, P332+P313, P337+P313, P405, P403+P233, P501,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Les aluminates de strontium sont des composés inorganiques faisant référence à différents systèmes SrO•Al2O3. Il s'agit essentiellement de SrAl2O4, l'aluminate de strontium stricto sensu (monoclinique), de Sr4Al2O7[3], SrAl4O7 (monoclinique), Sr3Al2O6 (cubique), SrAl12O19 (hexagonal), Sr4Al14O25 (orthorhombique). Ils peuvent être produits par chauffage à environ 700 à 900 °C d'un mélange d'oxyde de strontium (SrO) et d'alumine (oxyde d'aluminium(III), Al2O3)[3]. Les aluminates de strontium sont notamment utilisés dans des ciments hydraulique, des pigments photoluminescents ou thermoluminescents et dans des matrices pour lasers[3].

Structure[modifier | modifier le code]

L'aluminate de strontium, SrAl2O4, est une poudre de couleur argentée sans odeur et insoluble dans l'eau[1]. Il cristallise dans une structure monoclinique avec le groupe d'espace P21 (no 4) ou P21/m (no 11)[3]. La structure forme un réseau tridimensionnel de tétraèdres AlO4 qui se partagent les coins de cavités contenant les ions strontium.

Propriétés et usages[modifier | modifier le code]

Pour les applications en tant que luminophore, SrAl2O4 est dopé avec les éléments des lanthanides comme l'europium et le dysprosium[3]. Après activation, il s'allume en vert jusqu'à 10 heures (à 520 nm). Ces propriétés ont été découvertes en 1996[5]. Les composés phosphorescents à base d'aluminate de strontium sont plus lumineux et brillent plus longtemps que ceux issus de ZnS.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Fiche du composé Strontium aluminate, 99.5% (metals basis)  », sur Alfa Aesar (consulté le 26 février 2015).
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a b c d e et f (en) Richard C. Ropp, Encyclopedia of the alkaline earth compounds, Elsevier, (ISBN 9780444595508, OCLC 964753424, lire en ligne), p. 553.
  4. PubChem CID56846077
  5. Jacques Lucas, Pierre Lucas, Thierry Le Mercier, Alain Rollat, William G. Davenport, Rare Earths: Science, Technology, Production and Use,2014, Elsevier, p. 312. (ISBN 978-0-444-62744-5), page sur googlebook.