Alulim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alulim, roi d'Eridu, est, selon la Liste royale sumérienne, le premier roi antédiluvien de Sumer.

Sources anciennes[modifier | modifier le code]

Alulim est le premier roi cité dans la Liste royale sumérienne.

On l'identifie à Adapa, fils d'Enki. Il est le premier de ces rois mythiques qui, au dire des anciennes chronologies sumériennes, auraient régné entre 453 600 et 388 800 années avant notre ère[1]. La Liste royale sumérienne dit :

« Après que la royauté soit descendue du ciel, elle échut à Eridu. À Eridu, Alulim devint roi pour un règne de huit sars (28 800 ans[2]). »

La tablette WB 62[3] lui attribue un règne de 18 sars et 4 ners[2] (67 000 ans[1]). Berose[3] cite Alulim sous le nom d’Aloros (Ἄλωρος) et lui attribue un règne de 36 000 ans (10 sars)[1].

Alulim aurait, sous son règne, édicté un décret selon lequel il se déclarait Anu (prêtre), élu pour diriger le peuple. Après sa mort, il aurait été élevé au rang de Sage, ou Apkallu.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Les années sumériennes antiques sont, selon certains auteurs, des durées mythiques, dites « années royales » ou « années cosmiques », dont la conversion en durées modernes est encore mal connue. Elles présentent toutefois une grande ressemblance avec la « période platonicienne » fondée sur le décompte babylonien de 60 ans. Selon la « période platonicienne », un jour terrestre correspond à une « année cosmique » ; deux vies humaines, soit 200 ans, correspondent à 72 000 « années cosmiques ». Voir Rufener en bibliographie.
  2. a et b Les unités de temps des Sumériens étaient le sar de 3 600 ans, le ner de 600 ans et le sosse de 60 ans
  3. a et b Voir Sources de la Liste royale sumérienne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles liés[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Parrot, Bible et archéologie, Neuchâtel, Delachaux & Niestlé, (ISBN 978-2-8309-0213-6).
  • (de) Rudolf Rufener, Platon : Der Staat [La République], Münich, Artemis, (ISBN 3-423-30136-8), pp. 502-503.
  • Jean-Jacques Glassner, Chroniques mésopotamiennes, Paris, Les Belles Lettres, (ISBN 2-251-33918-3).
  • Stéphanie Anthonioz, « Les fondements idéologiques et religieux des récits de création en Orient ancien : Parcours à travers quelques témoins mythologiques et bibliques », Cahiers d’études du religieux. Recherches interdisciplinaires [En ligne], no 17,‎ (lire en ligne).