Altavilla Silentina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Altavilla Silentina
Altavilla Silentina
Panorama
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Campanie Campanie 
Province Salerne 
Code postal 84045
Code ISTAT 065005
Code cadastral A230
Préfixe tel. 0828
Démographie
Gentilé altavillesi
Population 7 010 hab. (31-12-2010[1])
Densité 135 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 32′ 00″ nord, 15° 08′ 00″ est
Altitude Min. 275 m
Max. 275 m
Superficie 5 200 ha = 52 km2
Divers
Saint patron Sant'Egidio
Fête patronale 1er septembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Campanie

Voir sur la carte administrative de Campanie
City locator 14.svg
Altavilla Silentina

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Altavilla Silentina

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Altavilla Silentina
Liens
Site web http://www.comune.altavillasilentina.sa.it

Altavilla Silentina (Autavìdda en cilentain[2]) est une commune italienne de 7 010 habitants[1], située la province de Salerne dans la région Campanie en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Ecrivains et journalistes[modifier | modifier le code]

Altavilla Silentina est une des villes les plus raccontées de la région du Cilento.

Piero Chiara dans son roman Il balordo (publié aux éditions Mondadori en 1967, ensuite adapté en 1978 en téléfilm) raconte Altavilla au temps du fascisme.

Dans Fantasmi del Cilento - Da Altavilla Silentina a Lenti un'inedita storia della Shoah ungherese (publié en 2007 aux éditions Cento Autori), Nico Pirozzi, journaliste et l'historien de la Shoah, reconstruit la tentative de sauvetage de la déportation d'une communauté juive de Lenti en Hongrie entre 1940 et 1943 . Il utilise des documents tirés des archives de la commune.

Candido Gallo a écrit plusieurs romans dans un contexte historique local.

Bruno Di Venuta a publié "La Merica altavillese", l'histoire de l'émigration depuis Altavilla aux Etats-Unis de 1870 à 1920. L'ouvrage compile documents, photographies et listes des altavillesi émigrés.

Monuments et lieux d'intérêts[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Cerrelli, Scalareta, Falagato, Borgo Carillia, Chiusa, Olivella, Castelluccio, Ponte Calore, Cerrocupo, Sgarroni, Riglio

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Albanella, Castelcivita, Controne, Postiglione, Serre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. (it) AA. VV., Dizionario di toponomastica. Storia e significato dei nomi geografici italiani, Milano, GARZANTI, , p. 23

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :