Alphonse d'Angleterre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alphonse d'Angleterre
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait d'Alphonse dans un arbre généalogique du XIVe siècle consacré aux rois d'Angleterre.
Biographie
Dynastie Plantagenêts
Naissance 24 novembre 1273
Bayonne (Gascogne)
Décès 19 août 1284 (à 10 ans)
Windsor (Angleterre)
Père Édouard Ier
Mère Éléonore de Castille
Description de l'image Arms of Alphonso, Earl of Chester.svg.

Alphonse (ou Alphonsus) d'Angleterre, né le et mort le , est l'un des fils du roi d'Angleterre Édouard Ier et de son épouse Éléonore de Castille. Alphonse est l'héritier du trône sous le règne de son père mais n'est jamais devenu roi, en raison de sa mort prématurée[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Alphonse est le neuvième enfant du roi d'Angleterre Édouard Ier et de son épouse Éléonore de Castille. Il voit le jour à Bayonne, dans le duché de Gascogne, alors que ses parents y marquent une pause avant de retourner en Angleterre, qu'ils ont quittée en 1270 pour aller participer à la neuvième croisade en Terre sainte. La Gascogne avait été un fief revendiqué par l'oncle maternel d'Alphonse, le roi Alphonse X de Castille, jusqu'au mariage de ses parents en 1254. L'amitié portée par le couple royal au roi de Castille se manifeste dans le choix du prénom Alphonse pour leur fils, alors qu'il s'agit d'un prénom rare en Angleterre. La reine Éléonore persuade également son frère de venir en Gascogne afin de servir de parrain lors du baptême du prince[1].

Initialement, Alphonse est le troisième fils d'Édouard et n'est pas destiné à accéder au trône d'Angleterre. Toutefois, l'aîné de ses frères, Jean, est mort en , et le second, Henri, meurt à son tour en , faisant d'Alphonse le seul fils restant du couple royal et l'héritier du trône. En raison des fréquents déplacements de ses parents au sein du royaume, Alphonse possède sa propre maisonnée[2], mais cela n'empêche pas la reine Éléonore de s'intéresser à son éducation. Le jeune prince bénéficie même des services d'un cuisinier espagnol[1]. Selon certains chroniqueurs, il aurait été élevé à une date inconnue au titre de comte de Chester, mais il ne reste aucune trace de cette éventuelle désignation dans les archives du règne d'Édouard Ier[2]. À l'âge de dix ans, Alphonse est fiancé à Marguerite, fille du comte Florent V de Hollande.

Blasons d'Alphonse d'Angleterre et de sa fiancée Marguerite de Hollande, tirés du psautier du prince.

Mais l'héritier d'Angleterre meurt de maladie quelques mois avant que le mariage n'ait lieu, le . La mort d'Alphonse à Windsor a lieu peu après la naissance de son frère, le futur Édouard II. Il est enterré dans la chapelle du Confesseur dans l'abbaye de Westminster, mais l'emplacement exact de sa tombe s'est perdu. Son cœur est déposé au prieuré des Blackfriars, à Londres. Un psautier enluminé, réalisé à l'occasion du mariage d'Alphonse et Marguerite, est laissé inachevé à la mort du prince. Il est repris et achevé quelques années plus tard, en 1297, lorsque la sœur d'Alphonse, Élisabeth, se marie avec le comte Jean de Hollande, le frère de Marguerite. Le Psautier d'Alphonse est actuellement conservé à la British Library.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Bent 2016, p. 84.
  2. a et b Prestwich 1988, p. 127.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]