Alphonse Mailly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alphonse Mailly
Alphonse Mailly.jpg
Alphonse Mailly
Fonctions
Professeur au Conservatoire Royal de Bruxelles
Biographie
Naissance

Bruxelles
Décès
(à 84 ans)
Ixelles
Nationalité
Belge
Formation
Activité
Organiste, compositeur, pédagogue
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Orgue, piano
Genre artistique
Musique classique
Distinction
Chevalier de l'ordre de Léopold
Œuvres principales
Sonate pour orgue

Alphonse Mailly est un compositeur, organiste, pianiste et pédagogue belge, né le 27 novembre 1833 à Bruxelles et décédé le 10 janvier 1918 à Ixelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 27 novembre 1833 à Bruxelles, il entre en 1845 au Conservatoire Royal de cette même ville pour y effectuer des études musicales (solfège, harmonie, composition, orchestration), couronnées par les Premiers Prix de solfège (classe de Lados), de piano (classe de Jean-Baptiste-Aimé Michelot) et d'orgue (classe de Christian Girschner). Il se partagera longtemps entre ces deux instruments, bien que l'histoire retienne essentiellement l'organiste qu'il fut.

Excellent lecteur, il est engagé à Bruxelles comme accompagnateur au Théâtre Royal de La Monnaie et organiste à l'église Saint-Joseph. En 1848, il devient organiste de l'église Notre-Dame-du-Finistère où un orgue d'Hippolyte Loret a été construit. Il quitte cette tribune en 1869 pour rejoindre celle de l'église du Couvent des Pères Carmes[1].

Sa réputation ne tarde par franchir les frontières. On le retrouve à Paris en 1858. Le concert d'orgue qu'il donne reçoit les éloges d'Hector Berlioz, qui le présente comme "L'un des plus savants virtuoses que l'art moderne du grand orgue ait des produits".

Régulièrement sollicité pour inaugurer de nouveaux instruments, sur la recommandation de François-Joseph Fétis (directeur du Conservatoire Royal de Bruxelles), il est envoyé en 1871 représenter la Belgique à l'Exposition Internationale de Kensington à Londres où il donne un récital très remarqué. Il donne également des concerts en Hollande.

En 1861, il devient professeur de piano au Conservatoire Royal de Bruxelles, puis professeur d'orgue en 1869, où il succède à Jacques-Nicolas Lemmens. Dans cette classe où il enseigne jusqu'en 1903, il forme de nombreux élèves tels Léon Dubois, August De Boeck, Adolphe Wouters, Léon Jadin, Alfred Mahy et Louis Rosoor. Expert en facture d'orgue, il sera associé à la construction de l'orgue Aristide Cavaillé-Coll de la Salle de Concert du Conservatoire Royal de Bruxelles.

En qualité de compositeur, il laisse essentiellement des pièces pour orgue et harmonium, dans la continuité du répertoire écrit par Lemmens. Parmi ses oeuvres les plus connues, citons Pâques fleuries, la Marche solennelle, la Sonate et deux Prières.

Sa brillante carrière musicale et pédagogique qui vaudra le titre de "Premier organiste de sa Majesté le Roi des Belges" et d'être nommé au grade de chevalier de l'ordre de Léopold.

Alphonse Mailly s'éteint à Ixelles (commune bruxelloise) le 10 janvier 1918.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Prix Alphonse Mailly[modifier | modifier le code]

Un Prix Alphonse Mailly est institué au Conservatoire Royal de Bruxelles. Il est attribué chaque année au premier nommé du concours d'orgue (Premier Prix). Parmi les récipiendaires, citons Edouard Devernay[2], Maurice Guillaume, Jean Ferrard, Stéphane Detournay, Momoyo Kokubu.

Oeuvre musicale (extrait du catalogue)[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Harmonium[modifier | modifier le code]

  • Six morceaux caractéristiques pour harmonium op. 3
    • La rêverie
    • Le badinage
    • Le crépuscule
    • La pastorale
    • L'angélus
    • La fête villageoise

Orgue[modifier | modifier le code]

  • Sonate op. 1
  • Deux Prières pour Orgue ou Harmonium, op. 2
  • Trois morceaux pour orgue (1892)
    • Invocation
    • Andante con moto
    • Christmas-musette
  • Three Organ Pieces
    • Méditation
    • Toccata
    • Pâques fleuries
  • Three Organ Pieces
    • Prélude funèbre
    • Marche solennelle
    • Cantilène

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Julia De Clercq : La musique à l'église, in : La musique en Wallonie et à Bruxelles, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1982.
  • Stéphane Detournay : Catalogue de l'oeuvre musicale de Maurice Guillaume (1899-1983), publié à l'Association Maurice Guillaume ASBL, 2006.
  • Jean-Pierre Félix : Alphonse Mailly (premier organiste de sa majesté le roi des Belges), in : L'Organiste n°66, revue de l'UWO, 1985/2.
  • Thierry Levaux : Dictionnaire des compositeurs de Belgique du Moyen Äge à nos jours, Ohain-Lasne, Art in Belgium, 2006. (ISBN : 2-930338-37-7-).
  • La musique en Belgique du moyen âge à nos jours (ouvr. coll. sous la dir. d'Ernest Closson et de Charles Van den Borren), Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1950.

Partitions gratuites[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Julia De Clercq : La musique à l'église, in : La musique en Wallonie et à Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1982.
  2. Oncle de l'organiste français Yves Devernay (qui fut organiste de Notre-Dame de Paris). Cf. http://musimem.com/Devernay_Edouard.htm