Alphonse Gabriel d'Aboville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille d'Aboville.

Alphonse Gabriel d'Aboville
Fonctions
Membre de la Chambre des pairs
(à titre héréditaire)
Gouvernement Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Groupe politique Majorité ministérielle
Biographie
Date de naissance
Paris
Date de décès (à 79 ans)
château de Rouville, Malesherbes (Loiret)

Alphonse Gabriel, 3e comte d'Aboville, né le à Paris et mort le au château de Rouville, à Malesherbes dans le Loiret, est un homme politique français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alphonse Gabriel d'Aboville était le fils aîné du comte Augustin Gabriel d'Aboville, et le petit-fils, par sa mère, du comte Drouin de Rocheplatte, qui fut maire d'Orléans et député du Loiret sous la Restauration.

Il était encore en bas-âge à la mort de son père (), ne lui succéda que le dans ses « titres héréditaires ».

Pair de France depuis cette date jusqu'à la révolution de Février 1848, « il fit constamment partie des majorités ministérielles sans les soutenir autrement que par ses votes[1] ». Il avait été nommé, la même année 1848[2], maître des requêtes au conseil d'État[3]

À partir de 1863, il avait, avec son frère Ernest, fait restaurer, dans un style néo-Renaissance, le château de Rouville (XVe siècle, à Malesherbes (Loiret)) par l'architecte Auguste-Joseph Magne. Ce château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 2001[4].

Non marié, le comte d'Aboville habitait « ordinairement » au château de Brouay, près de Bretteville-l'Orgueilleuse[2] qu'il avait hérité[5] de son oncle Augustin Marie, baron d'Aboville (1776-1843).

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Orn ext comte et pair Restauration.svg
Blason fam fr Aboville (d').svg
Armes du 3e comte d'Aboville

De sinople, au château d'argent, ouvert, ajouré et maçonné de sable, flanqué de deux tours couvertes de toits pointus et girouettées du second.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Aboville (Alphonse-Gabriel, comte d') », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  2. a et b Vicomte de Magny, Le Nobiliaire universel : ou Recueil général des généalogies historiques et véridiques des maisons nobles de l'Europe, t. 6, Elibron.com (ISBN 9780543997623, lire en ligne)
  3. « Alphonse d'Aboville », sur roglo.eu (consulté le 29 octobre 2011)
  4. Notice no PA45000018, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « Brouay mon village en Normandie », Le château, sur www.brouaymonvillageennormandie.com (consulté le 29 octobre 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.