Alphonse-Louis du Plessis de Richelieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alphonse-Louis
du Plessis de Richelieu
Image illustrative de l'article Alphonse-Louis du Plessis de Richelieu
Biographie
Naissance
Paris
Décès (à 71 ans)
Lyon
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par le pape Urbain VIII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de la Trinité-des-Monts
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par Mgr Guillaume d'Hugues
Archevêque de Lyon
Archevêque d'Aix-en-Provence

Orn ext Grand Aumonier 2.svg
Blason Haroué 54.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Alphonse Louis du Plessis de Richelieu, né à Paris en 1582 et mort à Lyon le [1], est le frère aîné d'Armand Jean du Plessis, plus connu sous le nom du cardinal de Richelieu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Fils cadet de François IV du Plessis de Richelieu, il fut décidé par son oncle Amador de La Porte, qui l'avait envoyé en 1594 au collège de Navarre avec Henri[2], qu'il intégrerait en tant que chevalier l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem où lui-même était commandeur. Mais sa peur de l'eau et son peu d'entrain pour l'exercice physique amenèrent à un changement de stratégie pour la famille : Alphonse Louis devait devenir évêque de Luçon à la place d'Armand Jean, celui-ci devant se consacrer désormais à la carrière des armes. Mais la grande piété d'Alphonse Louis l'amena à devenir novice à la Grande Chartreuse en 1602 et à prononcer ses premiers vœux le . Cette décision fit qu'Armand Jean dut retourner aux études de théologie pour reprendre le diocèse de Luçon que sa famille contrôlait depuis 1584 grâce à la nomination de Jacques du Plessis, grand-oncle d'Alphonse Louis, comme évêque[3].

Carrière ecclésiastique[modifier | modifier le code]

Sur l'insistance du cardinal de Richelieu, il fut nommé archevêque d'Aix-en-Provence, le , puis archevêque de Lyon, en . Il fut créé cardinal, le , puis nommé grand aumônier de France en 1631. De 1632 à 1653, il fut abbé de Saint-Étienne de Caen. Il mourut à Lyon en 1653 d'hydropisie.

Alphonse fut grand recteur de la Sorbonne à la suite de son frère cadet qui occupait cette charge.

Après la mort d'Armand Jean du Plessis de Richelieu, un long procès l'opposa au conseiller Pierre Payen pour le titre de prieur de la Charité-sur-Loire que son frère lui avait octroyé aux dépens de Payen. Privé de la protection du puissant ministre, Alphonse du Plessis de Richelieu perdit ce procès.

Armoiries[modifier | modifier le code]

D'argent, à trois chevrons de gueules[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie
Références
  1. Le , d'après une notice biographique dans : Pierre Jacques Le Seigneur, La Chartreuse d'Aillon, série Analecta cartusiana, Salzburg : Institut für Anglistik und Amerikanistik, 2008 (ISBN 978-3-302649-23-2) édité erroné, p. 177 : « La carte [du chapitre de Lyon] de 1653 annonce son décès : Est mort, le 24 mars... dom Alphonse-Louis du Plessis de Richelieu... »
  2. Mousnier 1992, p. 35
  3. Mousnier 1992, p. 37-38
  4. Popoff 1996, p. 34.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Chronologies[modifier | modifier le code]