Alphabet phonétique de l'OTAN

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alphabet phonétique de l'OTAN.

L'alphabet phonétique de l'OTAN est le nom que l'on donne parfois à l'alphabet radio international qui a été normalisé par l'Union internationale des télécommunications. Il est utilisé notamment par l'OACI[1] et l'OTAN mais aussi par les services de secours utilisant les fréquences radio tels que les pompiers, la police nationale, la gendarmerie, la Croix-Rouge, la protection civile, la sécurité civile, les radioamateurs, les Forces Armées (Armée de Terre, Armée de l'air et Marine), les forces spéciales (Armée de Terre, Armée de l'air et Marine), etc. Il est issu des différents alphabets radio utilisés par les forces armées des États-Unis et a remplacé les alphabets radio nationaux. Il a été généralisé par l'OTAN, d'où son nom dans le langage courant.

Historique[modifier | modifier le code]

Mis au point par des techniciens de 31 nations à la suite d'études très approfondies et de centaines de milliers d'essais, un nouveau code avait été mis en application depuis le , dans l'aviation civile internationale qui avait fait enregistrer sur disque la prononciation correcte des mots. Lors des conférences de Genève en 1959, un accord a été réalisé pour l'emploi d'une table d'épellation officielle, valable dans les relations internationales[2],[3].

Tableau[modifier | modifier le code]

Voici les codes et leur prononciation.

code
A alpha
B bravo
C charlie
D delta
E echo
F foxtrot
G golf
H hotel
I india
J juliett
K kilo
L lima
M mike
N november
O oscar
P papa
Q quebec
R romeo
S sierra
T tango
U uniform
V victor
W whisky
X x-ray
Y yankee
Z zulu
0 zero
1 one
2 two
3 three ('tree')
4 four ('fower')
5 five ('fife')
6 six
7 seven
8 eight
9 nine ('niner')
, decimal
100 hundred
1000 thousand

Le code « nine » est prononcé comme « niner » pour éviter la confusion avec le mot allemand « nein », qui signifie « non » et qui se prononce comme le mot anglais « nine ». Le code « five » est prononcé comme « fife » pour éviter la confusion avec « fire » (« feu » en anglais) avec un accent non rhotique ou le r final n'est pas prononcé, cela pouvant signifier un incendie.

Variantes[modifier | modifier le code]

En aviation, le code « delta » est remplacé par « data », « dixie » ou « david » dans certains aéroports, dont l'Aéroport international Hartsfield-Jackson d'Atlanta, pour éviter la confusion avec l'indicatif d'appel « Delta », associé à la compagnie aérienne Delta Air Lines[4],[5].

Quelquefois, le code « one » peut être remplacé par « unit », ce qui signifie « unité »[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Procédures de Radiotéléphonie aéronautique pages 24 à 32
  2. Pour les mots voir actes finals: art. 33, p. VII-48 à ,33-76 ; appendice 16, p. AP-104 ; Recommandation n° 28, p. REC-61
  3. Pour les chiffres voir actes finals: art. 33, p. VII-48 à 33-77 ; appendice 16, p. AP-104; Recommandation n° 28, p. REC 61 à 63 ; REC-34
  4. (en) Delta Air Lines, 293 p. (lire en ligne), p. 228.
  5. http://www.caa.co.uk/docs/33/CAP704.pdf
  6. « Military Alphabet - MilitarySpot.com », sur www.militaryspot.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]