Alphabet linguistique russe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la linguistique
Cet article est une ébauche concernant la linguistique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L’Alphabet linguistique russe est un système de transcription phonétique, basé sur l’écriture cyrillique, utilisé dans la littérature linguistique russe. Il a été développé par des linguistes de l’Académie des sciences de Russie à la fin du XIXe et au début du XXe. Il est utilisé dans les cours de phonétique russe et est aussi utilisé pour décrire les langues turciques ou finno-ougriennes. L’alphabet est présenté en 1911 dans un article de Lev Chtcherba[1].

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Balgina 2002] (ru) Н. С. Валгина, Дитмар Эльяшевич Розенталь et М. И. Фомина, Фонетика и фонология : Современный русский язык: учебник, Moscou, Logos,‎ , 6e éd., 528 p. (ISBN 5-94010-008-2, lire en ligne)
  • [Chvedova 1980] (ru) Наталия Юльевна Шведова, « Фонетика. Фонология. Ударение. Интонация », dans Русская грамматика. Т. 1, Moscou, Наука (Nauka),‎ , 790 p. (lire en ligne)
  • [Chtcherba 1911] (ru) Л. В. Щерба, « К вопросу о транскрипции. (Доклад, читанный в заседании лингвистической секции Спб. Неофилологического общества 11 Мая 1911 г.) », Actes du Département de langue et littérature russes de l'Académie des Sciences impériale, Saint-Pétersbourg., vol. XVI. Кн. 4,‎ , p. 161—181 (lire en ligne)
  • (ru) V.V. Radloff, V.P. Vasiliev, et K.G. Zaleman (В.В. Радлов, В. П. Васильев и К.Г. Залеман), Записка об общелингвистической азбуке, составленной по образцу «осетинской азбуки» акад. А. Шёгрена, на основании русских букв, ЦПб., Saint-Pétersbourg, 1888 (ЗАн, прил. 1) pp. 31-36.
  • [Serdutchenko 1967] (ru) Gueorgui Petrovitch Serdutchenko (Георгий Петрович Сердюченко), Русская транскрипция для языков зарубежного востока (= L’orthographe russe pour les langues de l’Orient), Moscou, Nauka,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]