Alpe della Luna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alpe della Luna
Carte sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 1 453 m, Monte dei Frati
Massif Apennins
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Régions Toscane, Ombrie, Marches
Géologie
Âge Miocène, Cénozoïque
Roches Marne, grès

Alpe della Luna (« Alpes de la Lune ») est un massif montagneux situé au nord des Apennins centraux en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Ripa della Luna

Ce massif est situé aux confins des régions Toscane, Marches et Ombrie.

Ses plus hauts sommets sont le Monte dei Frati (1 453 mètres d'altitude) et le Monte Maggiore (1 384 mètres d'altitude) entre les pentes desquels s'étend une réserve naturelle de 1 540 hectares dont les bois recouvrent 86 % et dont l'altitude varie de 520 mètres à 1 453 mètres.

Les fleuves Métaure, Marecchia (se jetant dans l'Adriatique) et le Tibre (se jetant dans la mer Tyrrhénienne) prennent leurs sources dans ce massif.

Géologie[modifier | modifier le code]

L'Alpe della Luna est composé principalement de marne et grès datant des époques Miocène et Cénozoïque.

Faune[modifier | modifier le code]

La faune est typique des Apennins :

Flore[modifier | modifier le code]

Sur le versant occidental, le hêtre européen prédomine en altitude et, plus bas, on trouve des forêts de feuillus mixtes de chêne chevelu et de châtaignier. Sur le versant oriental poussent le chêne chevelu, le charme-houblon, l'érable, le frêne, le tilleul et l'orme. Dans les sous-bois, on trouve le muguet, l'ophioglosse commun, des renoncules, Pyrola minor ou encore Arisarum proboscideum.

Panorama de Alpe della Luna

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide vert Dove nasce il Tevere, éditeur Maggiolini, Rimini, 1988.
  • Czortek Andrea, « Un eremo ai confini della Massa Trabaria: la cella della Barucola (1237-1295) », dans Studi Montefeltrani, no 24, p. 85-100, Società di Studi Storici per il Montefeltro, San Leo, 2003.
  • Carte des refuges et sentiers - Appennino cesenate Valtiberina, Éditions Multgraphic Florence.

Sources[modifier | modifier le code]