Aloysius Huber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Huber.
Aloysius Huber
Huber 1849.JPG
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
AutunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité

Louis Huber dit, Aloysius Huber est né à Ittlenheim (Bas-Rhin) le et est mort à Autun le [1]. Il apprend à Wasselonne le métier de corroyeur qu'il exerce à Paris. C'est un agitateur politique (peut-être un provocateur de la police).

Biographie[modifier | modifier le code]

Conspirateur, il participe à un complot contre la vie du roi Louis-Philippe Ier, est arrêté et condamné à la déportation en 1838. Remis en liberté par la Révolution française de 1848, il joue un rôle équivoque dans la manifestation du 15 mai 1848, dont l'échec décapita le mouvement républicain progressiste. Réfugié à Londres après la manifestation du 15 mai, il est, par contumace, condamné par la Haute cour de justice de Bourges à la déportation.

Il est l'auteur d'un livre : Nuit de veille d'un prisonnier d'État.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]

  • Lettre autographe d'une page, signée et adressée de la Conciergerie le au rédacteur du journal La Réforme, annotée et contresignée par Jean-Louis Greppo, député à l'Assemblée, Paris, 1849 (Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg)
  • Médaille en l'honneur de "Aloysus Huber, martyr de la Liberté", créée en 1848 après qu'il ait fait proclamer la dissolution de l'Assemblée nationale le , disponible au musée Carnavalet.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Autun : Registre des actes de décès de 1865 », sur archives71.fr, (consulté le 18 janvier 2019), p. 4.