Alouette d'Archer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Heteromirafra archeri

Heteromirafra archeri
Description de l'image Defaut 2.svg.
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Alaudidae
Genre Heteromirafra

Espèce

Heteromirafra archeri
Clarke, 1920

Statut de conservation UICN

( CR )
CR A3bc+4bc; C1+2a(i) :
En danger critique d'extinction

L'Alouette d'Archer (Heteromirafra archeri) est une espèce de passereaux qui, comme toutes les alouettes, appartient à la famille des Alaudidae. Elle fait partie de la liste des 100 espèces les plus menacées au monde établie par l'UICN en 2012.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

La vaste étude phylogénique d'Alström et al. (2013) amène à une révision complète de la famille des Alaudidae. Leur étude et celle de Spottiswoode et al. démontrent que l'Alouette d'Érard (Heteromirafra sidamoensis, Érard, 1975), que les ornithologistes pensaient être une espèce distincte, est en réalité conspécifique à l'Alouette d'Archer. En conséquence, le Congrès ornithologique international (version 4.2, 2014) supprime l'espèce H. sidamoensis.

Répartition[modifier | modifier le code]

Elle est présente dans les plaines de Liben en Éthiopie et en Somalie.

Description[modifier | modifier le code]

L'Alouette d'Archer se distingue par une silhouette singulière. Avec une taille d'environ 16cm[1], elle possède une tête imposante en comparaison à ses ailes et à sa queue assez courte. Son plumage est généralement composé de 3 couleurs : le noir, le blanc et le brun. La gorge est généralement blanche et les pattes rosées.

Habitat[modifier | modifier le code]

Elle habite les zones de broussailles sèches tropicales et subtropicales, les savanes sèches tropicales et subtropicales et les prairies sèches en plaine.

Elle est très menacée par la perte de son habitat. En effet, l'agriculture, le surpâturage et la pression humaine affectent largement les prairies qu'elle habite.[2]

Pour l'instant, aucune mesure de protection n'a été mise en place. Pour sauver l'espèce, il est absolument nécessaire d'instaurer des aires protégées, de restaurer son habitat et de développer une exploitation qui ne va pas à l'encontre de sa survie.[2]

Liste de sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Oiseaux.net, « Les oiseaux », sur www.oiseaux.net (consulté le 23 octobre 2018)
  2. a et b Oiseaux.net, « Alouette d'Archer - Heteromirafra archeri - Archer's Lark », sur www.oiseaux.net (consulté le 23 octobre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alström P., K.N. Barnes, U. Olsson, F.K. Barker, P. Bloomer, A.A. Khan, M.A. Qureshi, A. Gillaumet, P.-A. Crochet, P.G. Ryan (2013), « Multilocus phylogeny of the avian family Alaudidae (larks) reveals complex morphological evolution, non-monophyletic genera and hidden species diversity », Molecular Phylogenetics Evolution, vol. 69, p. 1043-1056.
  • Spottiswoode C.N., U. Olsson, M.S.L. Mills, C. Cohen, J.E. Francis, N. Toye, D. Hoddinott, A. Dagne, C. Wood, P.F. Donald, N.J. Collar, P. Alström (2013), « Rediscovery of a long-lost lark reveals the conspecificity of endangered Heteromirafra populations in the Horn of Africa », J. Ornithol., vol. 154, no 3 (), p. 813-825 . DOI:10.1007/s10336-013-0948-1.