Alosius le Jeune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Renaissance image illustrant un architecte
image illustrant italien image illustrant la Russie
Cet article est une ébauche concernant la Renaissance, un architecte italien et la Russie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Alosius le Jeune (? - v.1531) (en russe : Алевиз Новый), ou (en russe : Алеви́з Фря́зин), ou encore (en russe : Ламберти да Монтиньяна Alexis Lamberti de la Montagne)[1], est un architecte italien de la renaissance. Il travailla en Russie et en Crimée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cathédrale du Métropolite Pierre du monastère Saint-Pierre-le-Haut de Moscou.

En 1499, les ambassadeurs d'Ivan III et Rachlev Karakachov l'invitent à venir en Russie. Sur la route, il passe par le khanat de Crimée où il réalise, pour Mengli Giray, une partie du Hansaray. Il en reste le portail en pierre. En 1503, il arrive à la cour de Moscou avec une lettre de recommandation de Mengli ; il ne faut pas le confondre avec son homonyme qui a participé à la construction du Kremlin, surtout les fossés et la place en 1492 ; mais sa réalisation principale est la cathédrale de l'Archange-Saint-Michel de Moscou. Il lui est demandé la construction de douze églises à Moscou, encore existantes de nos jours. L'église principale du monastère Saint-Pierre-le-Haut (Высокопетровский монастырь) est l'une des premières rotondes de la ville.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grande Encyclopédie de Cyrille et Méthode, la distinction entre « le Vieux » et « le Jeune » reste discutée

Sources[modifier | modifier le code]