Alonso Edward

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edward.
Alonso Edward
Image illustrative de l'article Alonso Edward
Alonso Edward lors des Jeux olympiques de 2012
Informations
Disciplines 100 m, 200 m
Nationalité Drapeau : Panamá Panaméen
Naissance (27 ans)
Lieu Panama
Taille 1,80 m
Poids 77 kg
Entraîneur Lance Brauman
Records
100 m : 10 s 02 (2014)
200 m : 19 s 81 (2009)
Palmarès
Championnats du monde - 1 -
Ligue de diamant 2 - -
Champ. d'Amérique du Sud 2 - -

Alonso Edward (né le à Pedro Miguel[1], près de Panama) est un athlète panaméen, spécialiste du sprint.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

La mère d'Alonso Edward est d'origine jamaïcaine. Sa famille habite près de l'écluse Pedro Miguel, sur le canal de Panama, assez proche de Panama.

Alonso Edward se révèle durant la saison 2007 en remportant la finale du 100 mètres des Championnats d'Amérique du Sud, établissant en 10 s 28 un nouveau record continental junior. Aligné quelques semaines plus tard aux Championnats panaméricains junior, le panaméen est éliminé dès les séries. Il dispute dès l'année suivante sa première compétition internationale majeure, les Championnats du monde junior de Bydgoszcz. Il y prend la sixième place du 100 m en 10 s 91.

Médaille mondiale sur 200 m à 19 ans (2009)[modifier | modifier le code]

Alonso Edward (droite) en compagnie de Wallace Spearmon et Usain Bolt lors du tour d'honneur aux mondiaux de Berlin, en 2009.

S'entrainant depuis 2009 aux États-Unis, au sein du Barton County Community College de Great Bend, Edward parvient à descendre pour la première fois sous la barrière des 10 secondes au 100 m, signant au mois de mai le temps de 9 s 97 lors du meeting des Texas Invitational. Cette performance n'est cependant pas homologuée en raison d'une trop forte aide du vent (+2,3 m/s). Quelques jours plus tard, lors du meeting d'Hutchinson, il améliore successivement les deux records nationaux en sprint court, réalisant 10 s 09 sur 100 m et 20 s 34 sur 200 m. Aux Championnats d'Amérique du Sud disputés fin juillet à Lima, le Panaméen remporte deux médailles d'or. Peu avant les mondiaux de Berlin, il améliore le record national du 200 m, courant 20 s 00 lors du meeting de Réthymnon[2].

Le , Alonso Edward remporte la médaille d'argent du 200 mètres des Championnats du monde de Berlin dans le temps de 19 s 81, signant un nouveau record d'Amérique du Sud[3]. Il est devancé par le Jamaïcain Usain Bolt, auteur d'un nouveau record du monde de la discipline en 19 s 19[4]. À 19 ans, le Panaméen devient le plus jeune médaillé aux championnats du monde sur 200 m. Il est à ce jour le seul junior à remporter une médaille mondiale senior sur 200 m[4].

Années vides (2010 - 2013)[modifier | modifier le code]

En 2010, il est contraint de ne participer à aucune compétition suite à un empoisonnement alimentaire lors d'un voyage en Europe[5].

Lors des Championnats du monde de Daegu en août 2011, il se hisse en demi-finales du 200 m. Il y prend la 2e place en 20 s 52 derrière Walter Dix et se qualifie pour la finale où il termine dernier (DNF).

Aux Jeux olympiques de 2012 à Londres, ses premiers Jeux, il est éliminé pour un faux-départ dès les séries du 200 m[6]. L'année suivante, aux Championnats du monde de 2013 à Moscou, il ne confirme toujours pas son potentiel et est éliminé en demi-finale dans un temps décevant de 21 s 23.

Retour à son meilleur niveau (2014)[modifier | modifier le code]

En début de saison 2014, Alonso Edward remporte l'épreuve du 100 m des Jeux sud-américains, à Santiago au Chili, dans le temps de 10 s 23[7]. Le 26 avril il améliore son record du Panama qui datait de 2009, en réalisant 10 s 02 à Clermont (Floride)[8].

Très tôt en mai, il réalise 20 s 00 à George Town, son meilleur temps depuis 2009. Début juin, il est vainqueur du 200 m du meeting de Rome (20 s 19)[9] puis termine la semaine d'après 3e à New York en 20 s 06. Le 3 juillet, il s'impose au meeting de Lausanne en 19 s 84[10], son premier temps sous les 20 secondes depuis son record personnel en 2009[10]. Il confirme en remportant la finale de la Ligue de diamant au Weltklasse Zurich en 19 s 95, devant les Jamaïcains Nickel Ashmeade et Rasheed Dwyer. Grâce à ses résultats en Ligue de diamant, il est lauréat du trophée dans son épreuve, le premier titre pour un athlète du Panama[5].

Il conclut la saison par un nouveau temps sous les 20 s, lors de la Coupe continentale où il remporte la course en 19 s 98, en représentant les Amériques[11].

2015 : bronze aux Jeux Panaméricains, 4e aux mondiaux de Pékin[modifier | modifier le code]

En juillet, Alonso Edward remporte la médaille de bronze du 200 m des Jeux panaméricains de Toronto dans une excellente course. En 19 s 90, il est battu par le Canadien Andre De Grasse (19 s 88, NR) et le Jamaïcain Rasheed Dwyer qui réalise également 19 s 90, mais le devance aux millièmes. Edward signe par ailleurs son meilleur temps de la saison.

Le 30 juillet, il s'impose au DN Galan de Stockholm, étape de la Ligue de diamant, en 20 s 05[12]. En forme, il échoue malheureusement à remporter sa seconde médaille mondiale lors des Championnats du monde de Pékin : il termine en effet à la 4e place en 19 s 87 (SB), battu aux millièmes par le Sud-Africain Anaso Jobodwana (NR). Usain Bolt remporte le titre (19 s 55, WL) devant Justin Gatlin (19 s 74)[13].

Alonso Edward (deuxième en partant de la droite) lors de la finale du 200 m des Jeux de Rio en 2016, à laquelle il finira 7e.

En fin de saison, il remporte son second trophée de la Ligue de diamant en gagnant à Bruxelles en 20 s 03, devant Rasheed Dwyer (20 s 20)[14].

2016 : Jeux olympiques de Rio, l'objectif principal[modifier | modifier le code]

Les Jeux olympiques de Rio sont l'objectif ultime pour Alonso Edward, dans sa quête de première médaille olympique[15]. Le 6 mai, il réalise sa première compétition internationale de l'année lors de la Doha Diamond League où il termine 2e en 20 s 06, derrière Ameer Webb (19 s 85)[16].

À Rabat, il s'impose en 20 s 07 (+ 3,8 m/s) avant d'être battu à Rome à la fois par Ameer Webb (20 s 04) mais aussi par Aaron Brown (20 s 24), devant se contenter de la 3e place en 20 s 25[17]. Il est de nouveau battu lors de l'étape à Birmingham par Andre De Grasse, 20 s 16 contre 20 s 17[18]. Il renoue avec la victoire lors du Meeting Herculis de Monaco en 20 s 10, devant Christophe Lemaitre[19].

Le 5 août 2016, il est le porte-drapeau du Panama lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques à Rio de Janeiro, représentant un grand espoir de médaille. Malheureusement, Alonso Edward subit une grande désillusion en ne se classant que 7e de la finale olympique en 20 s 23, non-loin pourtant du podium (20 s 12 par le Français Christophe Lemaitre)[20].

Il rebondit de cette grosse déception en réalisant son meilleur temps de la saison à Lausanne le 25 août en 19 s 92, néanmoins battu à nouveau et ce par Churandy Martina (19 s 81, NR)[21]. Il conclut la saison par une 6e place au Mémorial Van Damme de Bruxelles en 20 s 23 et s'adjuge pour la troisième année consécutive le trophée de la Ligue de diamant[22].

2017 : saison mitigée[modifier | modifier le code]

Avec un meilleur temps de la saison à 20 s 74 réalisé lors du Golden Gala de Rome le 8 juin, la participation d'Alonso Edward aux championnats du monde de Londres semblait compromise car l'athlète n'a pas réalisé les minimas. Néanmoins, il est sélectionné pour y participer[23]. Le 30 juillet, lors de son départ pour Londres, le Panaméen découvre que la Fédération Panaméenne d'Athlétisme a annulé son billet d'avion[24]. Il réussit à avoir un prochain avion en achetant ses propres billets, et rappelant sur les réseaux sociaux que ce problème était déjà arrivé lors des mondiaux de 2015[25].

Le 7 août, il est éliminé en séries des Championnats du monde de Londres (20 s 61)[26].

Entrainement[modifier | modifier le code]

Alonso Edward s’entraîne avec Lance Brauman depuis 2012 où il côtoie un grand nombre d'athlètes de haut-niveau comme Nickel Ashmeade, Keston Bledman, Machel Cedenio ou son meilleur ami Gerald Phiri[15].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2007 Championnats d'Amérique du Sud juniors São Paulo 1er 100 m 10 s 28
2008 Championnats du monde juniors Bydgoszcz 6e 100 m 10 s 91
2009 Championnats d'Amérique du Sud Lima 1er 100 m 10 s 29
200 m 20 s 45
Championnats du monde Berlin 2e 200 m 19 s 81
2011 Championnats du monde Daegu finale 200 m DNF
2014 Jeux sud-américains Santiago 1er 100 m 10 s 23
Coupe continentale Marrakech 1re 200 m 19 s 98
Ligue de diamant 1er 200 m détails
2015 Jeux panaméricains Toronto 3e 200 m 19 s 90
Championnats du monde Pékin 4e 200 m 19 s 87
Ligue de diamant 1er 200 m détails
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 7e 200 m 20 s 23
Ligue de diamant 1er 200 m détails

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
100 m 10 s 02 (+ 1,0 m/s) Drapeau : États-Unis Clermont 26 avril 2014
200 m 19 s 81 (- 0,3 m/s) Drapeau : Allemagne Berlin 20 août 2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit d'une écluse du canal de Panama.
  2. (en) Sanders sets season’s best in Rethymno, www.athletics-weekly.com, consulté le 20 août 2009
  3. Panama, bien que situé en Amérique centrale fait partie de la confédération d'Amérique du Sud. Voir (en) Résultats du 200 m masculin des Championnats du monde 2009, site de l'IAAF, consulté le 20 août 2009
  4. a et b « 958 + 1919 = Bolt, l'homme le plus rapide du monde », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  5. a et b « IAAF: After IAAF Diamond League success, Edward aims high at IAAF Continental Cup| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 2 août 2017)
  6. (en) Don Winner, « Panamanian Runner Jumps Out Of Blocks, Disqualified at Olympics », sur panama-guide.com, (consulté le 8 mars 2015)
  7. (en) « Henriques speeds to 45.03 400m among a plethora of ODESUR Games records », sur iaaf.org,
  8. (es) « Edward vuelve a los primeros planos », sur copanama.com, (consulté le 17 février 2015)
  9. « IAAF: Harting continues to be Malachowski’s nemesis in Rome – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 2 août 2017)
  10. a et b (en) « Bondarenko wins again in Lausanne, Protsenko joins 2.40m club – IAAF Diamond League », sur iaaf.org,
  11. « IAAF: Report: men's 200m – IAAF Continental Cup, Marrakech 2014| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 2 août 2017)
  12. « IAAF: Ortega overhauls Oliver for hurdles win in Stockholm – IAAF Diamond League | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 2 août 2017)
  13. J.-D.C., à Pékin, « Championnats du monde de Pékin: Usain Bolt remporte la finale du 200m devant Justin Gatlin », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  14. « IAAF: Ayana wins the battle of the world champions in Zurich – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 2 août 2017)
  15. a et b « IAAF: Edward aiming to put Panama back on the Olympic podium| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 2 août 2017)
  16. « IAAF: Brooks upsets the favourites in Doha – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 2 août 2017)
  17. Canal+, « Rome: Déjà les minima pour Lemaïtre ! », Canalplus.fr,‎ (lire en ligne)
  18. Rédaction, « André De Grasse remporte le 200m du meeting Ligue de Diamant de Birmingham », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  19. « Christophe Lemaitre deuxième du 200 mètres derrière Alonson Edward », Eurosport,‎ (lire en ligne)
  20. « IAAF: 200 Metres Result | The XXXI Olympic Games | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 2 août 2017)
  21. « IAAF: Thompson brings Rio magic to Lausanne – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 2 août 2017)
  22. Rédaction, « Meeting de Bruxelles : Julian Forte remporte le 200m à la photo finish, Christophe Lemaitre 4e », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  23. (es) cargadecierre, « Panamá pone sus esperanzas en Londres en Alonso Edward », Critica,‎ (lire en ligne)
  24. (es) « Alonso Edward se molesta con la Federación de Atletismo », TVMax,‎ (lire en ligne)
  25. (es) « Alonso Edward viajará al Mundial de Atletismo por sus propios medios », La Prensa,‎ (lire en ligne)
  26. (es) « Alonso Edward eliminado del Mundial de Atletismo », TVMax,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]