Alonso Berruguete

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant espagnol
Cet article est une ébauche concernant un peintre espagnol.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berruguete.

Alonso Berruguete (né vers 1490 à Paredes de Nava, (Palencia) - mort en 1561, Tolède) est un peintre, sculpteur et architecte espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pedro Berruguete qui lui enseigne la peinture, il part en Italie et choisit Michel-Ange comme maître (1503). Celui-ci l'emmène travailler au Vatican vers 1508. Plus tard, à Florence, il termine un retable laissé inachevé par Fra Filippo Lippi.

En 1520, il est en Espagne où il introduisit le style de la renaissance italienne. En 1523 il élit domicile à Valladolid et commence sa carrière de sculpteur de grand retables et de nombreux tombeaux pour les églises de villes importantes telles que Valladolid, Burgos et Salamanque.

Nommé peintre et sculpteur de cour par Charles Quint, il est chargé de nombreux travaux pour l'Alcazar de Madrid, le palais de Grenade, et la cathédrale de Tolède dont il exécute les sculptures du chœur.

En 1559, il achète à Philippe II la seigneurie de Ventosa[1].

Il fut considéré par ses contemporains comme le plus grand artiste d'Espagne[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p. 284
  2. Jeanne van Waadenoijen, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 634
  3. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 316