Alois Blumauer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant autrichien
Cet article est une ébauche concernant un écrivain autrichien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Alois Blumauer
Aloys Blumauer.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Activités
Autres informations
Ordre religieux
Membre de

Aloys Blumauer, connu sous le nom d’Alois Blumauer ou Johannes Aloisius Blumauer, né le 21 ou 22 décembre 1755 à Steyr et mort le 16 mars 1798 à Vienne, est un homme de lettres autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jésuite, Blumauer était rédacteur en chef du Wiener Realzeitung, poète et dramaturge.

Egalement franc-maçon, il était membre de la loge viennoise Zur wahren Eintracht et membre des Illuminés de Bavière sous le nom d'Hermonius.


On lui doit une parodie de l'Énéide de Virgile, dans le style du Virgile travesty en vers burlesques de Scarron, de la Pucelle de Voltaire ou de la Boucle de cheveux enlevée de Pope (1712), qui fut lu avec enthousiasme et aussitôt traduit en nombre de langues européennes.

Il a également écrit sous les noms de plume A. Auer et Aloys Obermayer.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Bärbel Becker-Cantarino, Aloys Blumauer and the literature of Austrian enlightment, Berne, Lang, 1973, ISBN 3-261-01270-6.
  • (de) Nikolaus Britz, Aloys Blumauer und Wien. Kleiner literarischer Stadtführer, Bohmann, Wien 1968.
  • (de) Paul von Hofmann-Wellenhof, Alois Blumauer. Literarhistorische Skizze aus dem Zeitalter der Aufklärung, Konegen, Wien 1885.
  • (de) Ludwig Pullirsch (Hrsg.), Aloys Blumauer, ein vergessener österreichischer Dichter, Denkmayer, Linz 2005, ISBN 3-902488-21-2.
  • (de) Edith Rosenstrauch-Königsberg, Freimaurerei im josephinischen Wien. Aloys Blumauers Weg vom Jesuiten zum Jakobiner, Braumüller, Wien 1975, ISBN 3-7003-0088-3.

Source[modifier | modifier le code]