Aloe aristata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aloe aristata
Description de cette image, également commentée ci-après

Spécimens cultivés, en fleurs

Classification APG III (2009)
Règne Plantae
Clade Angiospermes
Clade Monocotylédones
Ordre Asparagales
Famille Xanthorrhoeaceae
Genre Aloe

Nom binominal

Aloe aristata
Haw., 1825

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 23/06/2010

Synonymes

  • Aloe aristata var. leiophylla Baker[1]
  • Aloe aristata[2]
  • Aloe ellenbergeri Guillaumin[1]
  • Aloe longiaristata Schult. & Schult.f.[1]
  • Aristaloe aristata (préféré par NCBI)[2]

Aloe aristata, est une plante de la famille des Xanthorrhoeaceae, originaire d'Afrique du Sud, du Lesotho et de ses pays limitrophes. Plante succulente, acaule, au feuilles dentelées, elle produit des fleurs riches en nectar qui attirent facilement les abeilles et les oiseaux. Elle résiste à un gel modéré, jusqu'à -10°C.

Description[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Classification[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite en 1825 par le botaniste britannique Adrian Hardy Haworth (1767-1833). Son épithète spécifique signifie « barbu »[3].

Cette plante fait partie du genre Aloe. En classification phylogénétique APG III (2009) ce genre fait partie de la famille des Xanthorrhoeaceae, dans l'ordre des Asparagales. En classification classique de Cronquist (1981) il était assigné à celle des Aloeaceae, dans l'ordre des Liliales.

Liste des variétés[modifier | modifier le code]

Selon Tropicos (21 janvier 2017)[4] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • variété Aloe aristata var. leiophylla Baker
  • variété Aloe aristata var. parviflora Baker
  • variété Aloe aristata var. parvifolia Baker

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c The Plant List, consulté le 21 janvier 2017
  2. a et b NCBI, consulté le 21 janvier 2017
  3. Lorraine Harrison, Le latin du jardinier. Editions Marabout, 2012. Page 31.
  4. Tropicos, consulté le 21 janvier 2017

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :