Alocasia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alocasia est un genre de plantes vivaces rhizomateuses ou tubéreuses à larges feuilles de la famille des Aracées. Il en existe 79 espèces [1] originaires des régions allant de l'Asie tropicale et subtropicale à l'Australie orientale, et largement cultivées ailleurs.

Description[modifier | modifier le code]

L'Alocasia présente de grandes feuilles cordées ou sagittées d'une longueur de 20 à 90 cm sur de longs pétioles. Leurs fleurs aracées poussent au bout d'une courte tige et sont souvent cachées derrière les pétioles des feuilles.

La tige (un rhizome ) est comestible, mais contient des cristaux d'oxalate de calcium raphides ainsi que d'autres irritants (peut-être une peptidase )[2] susceptibles d'engourdir et de provoquer un gonflement de la langue et du pharynx causant des difficultés respiratoires et de fortes douleurs de la gorge. Les parties inférieures contiennent plus de poison. Une ébullition prolongée avant de servir ou de transformer peut réduire les risques, et des fruits acides tels que le tamarin peuvent les dissoudre.

Culture[modifier | modifier le code]

Les Alocasia sont des plantes tropicales de plus en plus populaires[3]. Ils sont généralement cultivés en pot et en serre, où ils bénéficient de conditions adaptées. Redoutant la pénombre, ils ont besoin d'un bon éclairage en intérieur et, comme toute autre plante tropicale, de nettoyages hebdomadaire des feuilles et d'une brumisation fréquente.

Ils survivent rarement aux hivers froids ou à l'air sec dû au chauffage artificiel et doivent être protégées des acariens ou des attaques d'araignées rouges .

Espèces[modifier | modifier le code]

Ci-dessous, les espèces acceptées classées sous Alocasia avec leurs noms communs (le cas échéant) et leurs aires de répartition:

Taro géant ou Oreille d'éléphant ( Alocasia macrorrhizos ).
Un spécimen sauvage d'Alocasia sanderiana ).

Hybrides[modifier | modifier le code]

La liste suivante est incomplète.

Les espèces hybrides du genre Alocasia sont les suivantes :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « WCSP » [archive du ], World Checklist of Selected Plant Families (consulté le 15 mars 2010)
  2. Bradbury, J. Howard; Nixon, Roger W., « The acridity of raphides from the edible aroids », Journal of the Science of Food and Agriculture, vol. 76, no 4,‎ , p. 608–616 (DOI 10.1002/(SICI)1097-0010(199804)76:4<608::AID-JSFA996>3.0.CO;2-2)
  3. Alocasia Amazonica (not a species), Alocasia x amazonica, Alocasia mortefontanensis André, Alocasia Poly, not 'Polly', Exotic Rainforest rare tropical plants
  4. V. D. Nguyen, T. B. Croat, H. T. Luu, C. Y. Lee, J. Lee et R. De Kok, « Two new species of Alocasia (Araceae, Colocasieae) from Vietnam », Willdenowia - Annals of the Botanic Garden and Botanical Museum Berlin-Dahlem, vol. 43, no 2,‎ , p. 293 (DOI 10.3372/wi.43.43209)
  5. Alocasia ×mortfontanensis, World Checklist of Selected Plant Families
  6. Alocasia ×amazonica hort., nom. inval., U.S. National Plant Germplasm System

Confusion possible[modifier | modifier le code]

Le colocasia ressemble à l'alocasia.