Almira Skripchenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Almira Skripchenko
Image illustrative de l'article Almira Skripchenko
Almira Skripchenko

Naissance (41 ans)
Chișinău, RSS de Moldavie
Nationalité Drapeau : France française
Drapeau : Moldavie moldave
Titre Maître international (1998)
Meilleur classement Elo 2 501 (janvier 2003[1])
(n°3 mondiale)

Almira Skripchenko, née en Moldavie le , est un grand maître international féminin et maître international mixte du jeu d'échecs et une joueuse de poker franco-moldave. Elle est la fille de Feodor Skripchenko (1935-2010), arbitre international, secrétaire général de la fédération moldave des échecs. Elle est mariée au grand maître international d'échecs français Laurent Fressinet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Almira Skripchenko nait en Moldavie le d'un père mécanicien moldave et d'une mère professeur de mathématiques d'origine arménienne[2]. Son père, Feodor Skripchenko, se reconvertit dans les échecs, devenant arbitre international. Ses parents la poussent à jouer aux échecs, son père allant jusqu'à la battre lorsque ses résultats ne sont pas assez bons, ce qui occasionne chez elle une certaine culpabilité vis-à-vis de ses défaites (à l'âge adulte, elle n'entretiendra que peu de relations avec son père)[2].

Adolescente, elle est en couple avec Vladimir Kramnik, puis rencontre à 18 ans le joueur français Joël Lautier qui la séduit notamment en lui faisant croire qu'il lit Dostoïevski en russe. Elle le suit en France où elle étudie à la Sorbonne, y obtenant un DEUG de langues étrangères appliquées (elle parle cinq langues)[2]. Elle se sépare de Joël Lautier en 2002[2]. Elle est actuellement l'épouse du joueur d'échecs français Laurent Fressinet.

Almira Skripchenko est connue pour être d'un caractère très actif, et considère que les échecs ne peuvent pas, seuls, « remplir sa vie[2] ». Elle est cinéphile et déclare en 2005 apprécier particulièrement Andreï Tarkovski, ainsi que les films Lost in Translation et De battre mon cœur s'est arrêté[2].

Échecs[modifier | modifier le code]

En 1990, elle devient championne d'URSS des moins de 14 ans. En 1992, elle gagne le championnat du monde des moins de 16 ans sous les couleurs de la Moldavie. En 2001, elle gagne le championnat d'Europe féminin.

En 2004 elle remporte devant Maïa Tchibourdanidzé le tournoi de Krasnoturinsk et en 2005 le tournoi fermé Accentus Ladies à Bienne.

Elle remporte six fois le championnat de France féminin en 2004, 2005, 2006, 2010, 2012 et 2015 (record absolu chez les femmes).

En 2014, Almira Skripchenko possède huit titres de championne de France par équipe (en 2003, 2004 avec NAO Chess Club et en 2007, 2008, 2012, 2013, 2014 et 2016 avec Clichy Échecs). Elle a gagné à six reprises la Coupe d'Europe des Clubs avec l'équipe du Cercle d’Échecs de Monte-Carlo (en 2007, 2008, 2010, 2012, 2013 et 2016).

Elle a fait plusieurs fois partie de l'équipe de France à l'Olympiade d'échecs féminine :

  • en 2002[3], l'équipe dont elle fait partie est 24e ;
  • en 2004[3], son équipe termine 5e ;
  • en 2006[3], l'équipe est 18e ;
  • en 2008, la France finit 13e[4] ;
  • en 2010[5], son équipe termine 16e[6] et
  • en 2012, son équipe finit 7e[7].

Au , elle est la deuxième joueuse française (derrière Marie Sebag), et le 49e Français, avec un classement Elo de 2 441 points. Son record date de janvier 2003 avec 2 501 points[1].

Poker[modifier | modifier le code]

Almira Skripchenko
World Series of Poker
Bracelets WSOP 0
ITM 1
Plus haut rang ITM
au Main Event
World Poker Tour
Titres 0
Tables finales 1
ITM 1
European Poker Tour
Titres 0
Tables finales 2
ITM 2

Almira Skripchenko a fait partie de l'équipe Winamax, le Team Winamax et a participé aux plus grands tournois internationaux.

En juin 2009, elle termine 7e d'un tournoi des WSOP et gagne 78 664 $.

En janvier 2010, elle termine 3e de la 5e édition du France Poker Tour empochant un gain de 59 100 euros.

En 2010, elle est nommée meilleure joueuse de l'année 2009[8] lors des France Poker Awards[9].

Shōgi[modifier | modifier le code]

Almira Skripchenko est aussi une bonne joueuse de shōgi[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :