Alma (prénom)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alma.
Alma Parens, William Bouguereau (1883)

Alma (variantes : Almah, Allma) est un prénom mixte bien qu'aujourd'hui majoritairement féminin dont les origines sont multiples. Qualificatif de divinités de la mythologie romaine où il renvoie à la notion de déesse mère (Alma Mater, « la mère nourricière ») et employé dans la religion chrétienne pour invoquer Marie la mère de Jésus, le prénom est aussi présent avec diverses graphies dans les cultures hébraïque et arabes où il signifie respectivement « la jeune fille » et « la savante ». À la fin du XIXe siècle, le prénom a connu un regain de popularité à la suite de la bataille de l'Alma qui se déroule sur les bords du fleuve éponyme aujourd'hui en territoire ukrainien, alma signifiant pomme en tatar de Crimée. Alma fut aussi le prénom d'une sainte martyre du Pays de Galles au VIe siècle.

Le fleuve Alma dans le village de Brianske
Le pont de l'Alma à Paris

Étymologie[modifier | modifier le code]

Bien que débattue, l'origine exacte du prénom Alma correspond vraisemblablement à la forme féminine de l'adjectif latin almus dérivé du verbe alo, alere (« nourrir, élever, alimenter ») et signifierait donc « nourricière, bienfaisante, encourageante ». Il a été largement popularisé à travers l'expression alma mater qui peut se traduire par mère nourricière. On retrouve ce même terme dans l'expression alma parens dont le sens est proche et qui fait florès au XIXe siècle pour désigner la « Mère Patrie », en particulier en France, comme dans le tableau de William Bouguereau illustrant cette page ou dans le poème[1] de Victor de Laprade.

Dans la chrétienté, Alma désigne très tôt la Vierge Marie ainsi que l'évoque déjà l'hymne marial Alma Redemptoris Mater (« la Sainte Mère du Rédempteur ») daté du XIe siècle. À ne pas confondre avec le terme hébraïque almah (voir infra).

Dans la langue arabe, ماء (el-ma) et الماء (al-ma) signifient respectivement « l'eau » et « sur l'eau ». En grec, αλμη désigne « l'eau salée ». En tatar de Crimée et dans d'autres langues turques altaïques (e.g., en bachkir, Алма), Alma désigne une pomme (d'où le nom du fleuve sur les bords duquel poussent de nombreux vergers). Cette même traduction se retrouve aussi en hongrois, en russe et en ukrainien (Альма).

Significations et traductions[modifier | modifier le code]

De par son origine latine, le prénom Alma existe dans de nombreuses langues occidentales où la référence à la notion de déesse mère est plus ou moins présente[2]. On le retrouve aussi avec des origines indépendantes dans de nombreuses autres langues européennes ou non. Cette étymologie riche confère à ce prénom des significations parfois très différentes d'une langue à l'autre :

Dans la Bible hébraïque, Almah (עלמה) désigne la jeune fille pubère. La traduction sous le terme « vierge » par les chrétiens dans le Nouveau Testament fait l'objet de débats théologiques puisque, dans la prophétie faite au roi de Judée (Isaiah 7:14), le signe divin se matérialisera par une Almah donnant naissance à un fils.

Usages célèbres[modifier | modifier le code]

Sainte chrétienne[modifier | modifier le code]

Alma (VIe siècle), ou Almedha ou Almeda ou Eled ou Elevetha, martyre, assassinée par son prétendant éconduit, près de Brecon dans le pays de Galles ; fêtée le 1er août[3],[4].

Célébrités prénommées Alma[modifier | modifier le code]

Pour les articles sur les personnes portant ce prénom, consulter la liste générée automatiquement.

Objets[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]