Allongement compensatoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En linguistique historique et en phonétique, l'allongement compensatoire est un changement phonétique au cours duquel une voyelle est allongée suite à une perte de la consonne qui la suit, en général dans la même syllabe.

En anglais, par exemple, le [x] historique de night, en disparaissant, allonge le [ɪ] qui devient ainsi [iː]. Également, le [s] dans le mot isle, en disparaissant, a allongé le [ɪ] qui est devenu [iː].

En grec ancien, l'allongement compensatoire est un phénomène fréquent. Par exemple, le participe aoriste de γιγνώσκω (connaître) donnera au nominatif masculin singulier γνούς < *γνοντ-ς (ου indiquant à l'origine un ō long). εἰμί (être) < ἐσμι

Voir aussi[modifier | modifier le code]