Alloco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le plat africain. Pour le peintre homonyme, voir Marcel Alocco.
Alloco

L'alloco ou aloco, parfois aloko, est un plat traditionnel ivoirien très populaire en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale, à base de banane plantain.

Étymologie[modifier | modifier le code]

En Afrique de l'Ouest, le terme aloco vient du mot "aloko" qui vient du mot "Loko" de l'ethnie Bété, située à l'Ouest de la Côte d'Ivoire et du Ghana, mais ce plat a d'autres noms tels que dodo au Bénin, amadan au Togo, kelewele au Ghana, ou encore makemba au Congo.

Description[modifier | modifier le code]

Alloco et poisson frit
Alloco et œuf
Alloco en brochettes

L'aloko est composé de bananes plantain frites dans l'huile de palme ou de l'huile d'arachide, et sert le plus souvent de goûter ou d'accompagnement pour un plat de résistance.

Il est important de retenir qu'en Côte d'Ivoire la banane plantain est principalement frite dans l'huile de palme en zones urbaines, contrairement aux zones rurales qui préfèrent la frire à l'huile d'arachide, à quelques exceptions près.

La coutume veut que l'on déguste ce mets avec du poisson frit comme en-cas en fin d'après-midi, mais son utilisation comme légume d'accompagnement d'une viande en sauce est de plus en plus répandue. Sa vente sur les bords des routes ou dans les marchés et son prix modique en font une spécialité culinaire tout à fait accessible. il faut noter que l'alloco ne s'accompagne pas toujours de poisson ou de viande, mais aussi d'œufs de poules bouillis (100 °C), pour ceux qui ont des moyens financiers limités.

Les connaisseurs dégusteront ce plat accompagné d'une purée de piments rouges dont les recettes sont des spécialités au secret bien préservé. Suivant les préférences de chacun, on choisira des bananes (plantain) juste mûres pour obtenir des allocos plutôt secs et des bananes très mûres (peau jaune et noire mais non mâchées) pour déguster des allocos moelleux.

Découpée dans la longueur, frite puis séchée, on obtient aussi des chips alloco.

Très molle au toucher et entièrement noire, on l'écrase dans un mortier et on y ajoute de la farine, des épices, des oignons avant de la frire sous forme de boule pour en faire du klaklo. On peut aussi frire l'alloco ou le klaklo dans de l'huile de palme.

Recette[modifier | modifier le code]

  • Couper les bananes en tranches
  • Mettre l'huile au feu
  • Mettre les tranches dans l'huile
  • Laisser quelques minutes
  • Enlever et deguster

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :