Alliance populaire (Saint-Marin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alliance populaire.
Alliance populaire
(it) Alleanza Popolare
Présentation
Fondation 1993
Disparition 2017
Siège Borgo Maggiore
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
Idéologie Libéralisme
Affiliation européenne Parti démocrate européen
Affiliation internationale Alliance mondiale des démocrates
Site web http://www.alleanzapopolare.net/

L’Alliance populaire (en italien, Alleanza Popolare) est un ancien parti politique de Saint-Marin fondé en 1993, de sensibilité libérale[1], démocrate et réformiste. Il est dissous en 2017 et fusionne avec l'Union pour la République au sein de République du futur.

Nom[modifier | modifier le code]

Créée sous le nom d’Alliance populaire des démocrates de Saint-Marin, elle est rebaptisée Alliance populaire des démocrates saint-marinais pour la République le , avant de prendre son nom définitif le .

Historique[modifier | modifier le code]

Le parti est fondé le comme un parti anti-establishment, en s'inspirant de la Ligue du Nord, alors en pleine émergence en Italie. Elle devient cependant une force politique durable qui participe au gouvernement en coalition avec le Parti démocrate-chrétien puis avec le Parti des socialistes et des démocrates à partir de 2002.

Lors des élections législatives du , elle totalise 12,1 % des voix et obtient 7 sièges au Grand Conseil général.

À l'issue des élections législatives du , l'Alliance populaire se présente avec les démocrates-chrétiens et le Parti des socialistes et des démocrates au sein de la coalition Saint-Marin Bien Commun. Cette dernière dispose alors de 35 sièges au Parlement (dont 4 pour AP) et gouverne ainsi la République.

Le , l'Alliance populaire retire sa participation au gouvernement, ce qui entraîne des élections anticipées au Grand Conseil général les 20 novembre et 4 décembre de la même année. AP s'y présente avec l'Union pour la République sur la liste commune République du futur qui obtient 11 sièges. Le , cette coalition devient un parti politique du même nom par la fusion de ses deux composantes[2].

AP était affiliée au niveau européen au Parti démocrate européen (PDE).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Wolfram Nordsieck, « Parties and Elections in Europe », sur www.parties-and-elections.eu (consulté le 8 avril 2018).
  2. (it) « Repubblica futura: necessità di rigore etico nell’impegno politico », sur sanmarinonews.sm,