Alliance libérale (Danemark)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alliance libérale.
image illustrant le Danemark image illustrant un parti politique
Cet article est une ébauche concernant le Danemark et un parti politique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Alliance libérale
(da) Liberal Alliance
Image illustrative de l'article Alliance libérale (Danemark)
Logo officiel.
Présentation
Président Anders Samuelsen
Fondation 2007
Siège Nybrogade 10, 3. sal, 1203 København K
Positionnement Centre droit
Idéologie Libéralisme[1]
Couleurs bleu, orange
Site web http://www.liberalalliance.dk
Représentation
Députés
13 / 179
Députés européens
0 / 13

L’Alliance libérale (en danois : Liberal Alliance) est un parti politique danois libéral, fondé le par Naser Khader, Anders Samuelsen, de la Gauche radicale (RV), et Gitte Seeberg, du Parti populaire conservateur (KF). Après avoir eu comme symbole électoral un Y, l'Alliance a opté pour un I.

Historique[modifier | modifier le code]

Officiellement enregistré le au ministère de l'Intérieur, le parti est créé sous le nom de Nouvelle alliance (en danois : Ny Alliance) et se présente initialement comme un parti du centre qui a pour objectif de contrer l'influence du Parti populaire danois (DF).

Aux élections législatives du 13 novembre suivant, la NA remporte 2,8 % des suffrages, ce qui lui permet d'obtenir 5 des 179 députés que compte le Folketing. Au cours des quatre années suivantes, malgré les départs de Seeberg puis Khader, il apporte son soutien au gouvernement minoritaire de coalition entre le Parti libéral (V) et le KF, que le DF soutient aussi.

L'Alliance libérale, nom adopté en , se choisit alors son troisième fondateur, Samuelsen, comme président. Lors des élections législatives du 13 septembre 2011, la NA obtient 5 % des voix, soit 9 députés sur 179, mais devient une force d'opposition du fait de la victoire de la gauche.

Idéologie[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Élections parlementaires[modifier | modifier le code]

Année  % Sièges Gouvernement
2007 2,8
5 / 179
Soutien Fogh Rasmussen III (2007-2009) et Løkke Rasmussen I (2009-2011)
2011 5,0
9 / 179
Opposition
2015 7,5
13 / 179
Soutien à Lars Løkke Rasmussen II (2015-2016) et participation à Lars Løkke Rasmussen III (depuis 2016)

Élections européennes[modifier | modifier le code]

Année  % Sièges
2009 0,6
0 / 13
2014 2,9
0 / 13

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Wolfram Nordsieck, « Parties and Elections in Europe » (consulté le 9 septembre 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]