Aller au contenu

Alliance de la nation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alliance de la nation
(tr) Millet İttifakı
Présentation
Fondation
Coalition de Parti républicain du peuple
Le Bon Parti (2018 ; 2019-2023)
Parti de la félicité
Parti démocrate
Parti de la démocratie et du progrès
Parti pour le changement en Turquie (en) (2023)
Parti du futur (en)
Disparition 28 mai 2023
Positionnement Attrape-tout
(centre gauche à extrême droite)
Idéologie Anti-Erdoğanisme
Parlementarisme
Factions:
Social-démocratie
Libéral-conservatisme
Kémalisme
Conservatisme social
Islamisme
Europhilie
Représentation
Députés
168  /  600
Maires métropolitains
11  /  30
Élus de districts
208  /  1351
Conseillers provinciaux
 /  1251
Élus municipaux
 /  20498

L'Alliance de la nation (en turc : Millet İttifakı) ou Table des six, est une coalition électorale turque annoncée le , et qui réunit Le Bon Parti (IYI), le Parti républicain du peuple (CHP), le Parti de la félicité, et le Parti démocrate, en vue des législatives de 2018[1].

L'alliance est élargie au Parti de la démocratie et du progrès, au Parti pour le changement en Turquie (en) et au Parti du futur (en) en vue des élections législatives turques de 2023.

L'alliance a vu le jour à la suite de l'abrogation par la Grande Assemblée nationale de Turquie des dispositions de la loi électorale qui interdisaient la formation de telles alliances[2].

En vue du scrutin de 2018, le Parti démocrate se présente dans la liste du Bon Parti.

En vue de l'élection présidentielle de 2023, l'alliance de la nation annonce le 6 Mars présenter un candidat commun, Kemal Kılıçdaroğlu.

En vue des élections législatives de 2023, les partis de l'alliance, à part le IYI, qui présente sa propre liste, annoncent le 6 avril se présenter derrière la liste électorale du CHP.

La coalition est une union de plusieurs petits partis de centre-gauche et de centre-droit autour des principaux partis d'opposition du pays, le CHP et l'IYI. Les partis la constituant ne sont pas réellement unis par une même idéologie, le CHP étant social-démocrate et le IYI étant libéral-conservateur, mais par une même opposition a l'AKP d'Erdoğan et la nécessité de s'unir pour le battre. L'Alliance de la nation présente tout de même 3 axes d'un projet commun : La fin du présidentialisme et le retour a un régime parlementaire, le rétablissement de l'économie et la lutte contre l'inflation, et le respect des droits humains et normes démocratiques[3].

Partis politiques membres

[modifier | modifier le code]
Parti Abr. Président Idéologie Sièges au parlement Position
Parti républicain du peuple
Cumhuriyet Halk Partisi
CHP Kemal Kılıçdaroğlu Social-démocratie
Kémalisme
130  /  600
Centre gauche
Parti démocrate
Demokrat Parti
DP Gültekin Uysal Libéral-conservatisme
Europhilie
3  /  600
Centre droit
Parti de la félicité
Saadet Partisi
SP Temel Karamollaoğlu Islamisme
Conservatisme social
10  /  600
Droite à extrême droite
Parti de la démocratie et du progrès
Demokrasi ve Atılım Partisi
DEVA Ali Babacan Libéral-conservatisme
Europhilie
15  /  600
Centre droit
Parti du futur (en)
Gelecek Partisi
GP Ahmet Davutoğlu Libéral-conservatisme
Europhilie
10  /  600
Centre droit

Anciens membres

[modifier | modifier le code]
Parti Abr. Président Idéologie Sièges au parlement Position
Le Bon Parti
İyi Parti
IYI Meral Akşener Libéral-conservatisme
Kémalisme
44  /  600
Centre droit à droite
Parti pour le changement en Turquie (en)
Türkiye Değişim Partisi
TDP Mustafa Sarıgül Social-démocratie
Populisme de gauche
1  /  600
Centre gauche

Résultats électoraux

[modifier | modifier le code]

Élections législatives

[modifier | modifier le code]
Année Voix Sièges % Rang Gouvernement
2018 17 019 808
189  /  600
33,95 2e Opposition
2023 19 063 781
212  /  600
35,04 2e Opposition

Élections présidentielles

[modifier | modifier le code]
Année Candidat Premier tour Second tour Résultat
Voix % Voix %
2023 Kemal Kılıçdaroğlu 24 568 196 44,95 25 504 552 47,82 2e


Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. « Turquie: l'opposition va nouer une alliance face à Erdogan pour les élections », sur Le Figaro, (consulté le ).
  2. « Turquie : Projet de loi proposant une réforme du système électoral soumis au Parlement », sur actualite-news.com, (consulté le ).
  3. « Les coalitions politiques en Turquie à la veille des élections de 2023 », sur www.ifri.org (consulté le )