Allen West (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Allan West
Illustration.
Fonctions
Représentant des États-Unis
Circonscription 22e district de Floride
Prédécesseur Ron Klein (en)
Successeur Patrick Murphy
Biographie
Nom de naissance Allen Bernard West
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Atlanta (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Religion Convention baptiste du Sud

Allen Bernard West est né le [1] est un commentateur politique américain, ancien membre de la Chambre des représentants. Il est membre du Parti républicain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Allen West est né à Atlanta en Géorgie, d'Elizabeth (née Thomas ; 1931-1994) et Herman West Sr. (1920-1986) le [1],[2][source insuffisante]. Son père et son frère ont fait une carrière d'officier au sein de l'armée. Le père d'Allen West a servi sous le drapeau américain pendant la Seconde Guerre mondiale, son frère a lui servi au Viêt Nam. Sa mère était une employée civile des United States Marine Corps.

West a rejoint l'armée des États-Unis en 1983. Son unité a été déployé au Koweït en 1991 et en Irak en 2003. En 2003, il a été accusé d'avoir simulé l’exécution d'un policier irakien pour lui soutirer des informations. Il a été condamné à payer une amende de 5 000 $ et admis à la retraite comme lieutenant-colonel[3].

Après avoir quitté l'armée, il a déménagé avec sa famille en Floride, où il a enseigné dans un lycée pendant un an, il aussi passé une partie de son temps en Afghanistan en tant que civil et conseiller pour l'Armée nationale afghane.

Il entre en politique en 2008 en tant que candidat à la Chambre des Représentants pour le 22e district de la Floride. Avec 45,3 % des voix, il est battu par le démocrate sortant Ron Klein (en). Le même jour, le district vote à 52 % pour Barack Obama. Il affronte à nouveau Klein en 2010 et remporte l'élection en pleine vague républicaine[4]. Durant son mandat, il est considéré comme l'une des « stars » du Tea Party. En 2012, il est candidat à un second mandat. Il se présente dans un autre district, plus favorable aux républicains[5]. Il affronte le démocrate Patrick Murphy. West lève quatre fois plus de fonds que son opposant, nouveau venu en politique. Après un recompte des voix, il est finalement battu par Murphy qui dispose de 1 904 bulletins d'avance (soit 0,58 % des voix)[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « WEST, Allen, (1961 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le ).
  2. (en) Allen West, « Black conservatives afforded no safe quarter », sur allenbwest.com, (consulté le ).
  3. (en) « U.S. officer fined for harsh interrogation tactics », sur CNN.com, (consulté le ).
  4. (en) Anthony Man et David Fleshler, « Allen West defeats Ron Klein », sur sun-sentinel.com, (consulté le ).
  5. (en) Michael C. Bender, « Why Did Florida Fire Allen West? », sur bloomberg.com, (consulté le ).
  6. (en) Alex Isenstadt, « West concedes to Patrick Murphy », sur Politico, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]