Allegorithmic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Allegorithmic
Création 26/05/2003
Fondateurs Sébastien Deguy
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme
Drapeau de France France
Direction Depuis le 13/02/2019 : Jillian Forusz
Activité Edition de logiciels applicatifs

Ape : 5829C

Produits Substance Designer, Substance Painter, Substance Alchemist, Substance Source
Société mère Adobe (depuis 2019)
Effectif 20 à 49 salariés
SIREN 448 617 753
Site web substance3d.com

Fonds propres 4 554 800 € au 31/12/2017
Chiffre d'affaires 11 446 300 € au 31/12/2017
Résultat net 1 344 700 € au 31/12/2017

Allegorithmic est une entreprise française de développement de logiciels de création de textures, utilisé notamment dans les domaines du jeu vidéo, du film d'animation et du design. Fondée en 2003 à Clermont-Ferrand par Sébastien Deguy dans le prolongement de ses travaux de recherche, elle dispose aujourd’hui de plusieurs filiales et bureaux de représentation dans le monde, en particulier à Los Angeles, Shanghaï, Séoul, Paris et Lyon.

Historique[modifier | modifier le code]

Sébastien Deguy a fait une thèse d'informatique à l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand sur la modélisation des nuages. Il constate que le logiciel 3D qu'il a mis au point est plus puissant que ceux qui sont utilisés à l'époque dans la production de jeux vidéo ou de films. Il décide de se lancer dans la création d'une entreprise de développement de logiciels exploitant son idée de départ[1] ; c'est ainsi que naît en 2003 Allegorithmic. Son nom est une combinaison d’algorithme et d’allégorie ; son logo unit la forme du symbole mathématique π et d'un oiseau ; l'un et l'autre expriment le fondement de l'entreprise qui est de créer un pont entre la science et la création artistique[2]. La société est alors hébergée dans l'école d'ingénieur ISIMA puis dans la pépinière d'entreprises Pascalis[3],[4].

Dès l'année suivante, Sébastien Deguy commence à prospecter aux États-Unis, à Los Angeles, et fait des rencontres importantes pour faire connaître les premiers prototypes et produits de l'entreprise. En 2006, de grandes entreprises comme NVidia et Dassault Systèmes[5] montrent leur intérêt[6]. En 2010 est lancé Substance Designer, appelé à devenir le produit phare de l'entreprise. À partir de 2012, les ventes des logiciels pour l'industrie du jeu vidéo explosent. Un bureau est ouvert à Shanghaï en 2013[7]. En 2014 sort le logiciel Substance Painter, qui vient couronner la gamme Substance, en permettant d'appliquer commodément les textures créées sur tous types de personnages ou d'objets.

En 2016, l'entreprise est mise en avant par Business France pour sa campagne Creative France[8].

Le , l'entreprise est acquise par Adobe[9].

Technologie[modifier | modifier le code]

La société propose plusieurs outils logiciels concentrés sous un même chapeau : la gamme Substance.

Les produits Substance exploitent une technique dite de "texturing paramétrique" : chaque substance est un processus de calcul dont le résultat est un ensemble de textures bitmap (diffuse, normale, spéculaire, etc.). Ces dernières peuvent être utilisées dans n’importe quel logiciel de 3D (offline ou temps réel, par exemple dans un jeu vidéo) pour créer un shader ou matériau. Les substances seront représentées sous forme d’un graphe qui peut être édité dans le logiciel Substance Designer.

L’exécution du processus de calcul des substances dans un logiciel tiers nécessite l’intégration du middleware Substance Engine. Aujourd’hui, ce dernier est intégré dans un certain nombre de logiciels célèbres tels que Maya ou Unity.

Principaux produits[modifier | modifier le code]

Substance Alchemist[modifier | modifier le code]


Substance Designer[modifier | modifier le code]

Substance Designer est le produit phare de la société. Ce logiciel, disponible sur Windows et macOS, est l’outil d’édition des substances.

Substance Painter[modifier | modifier le code]

Logiciel permettant de peindre des matériaux directement sur des objets en trois dimensions.

Substance Engine[modifier | modifier le code]

Ce middleware permet l’exécution du processus de calcul des textures, travaillant à partir d’un fichier créé avec Substance Designer. Substance Engine est aujourd’hui intégré par défaut dans 3ds Max, Maya, Flame, Unreal Engine 3, UDK, Unity.

Bitmap2Material[modifier | modifier le code]

Bitmap2Material (B2M) est une substance particulière créée en utilisant Substance Designer. Elle permet de créer automatiquement, à partir d’une seule image d’entrée (photographie, peinture), un matériau complet. Puisqu’il s’agit d’une substance, ce processus peut être exécuté dans n’importe quel logiciel comportant le moteur Substance Engine.

Substance Player[modifier | modifier le code]

Application gratuite simple intégrant le Substance Engine et permettant d’exécuter une substance pour obtenir les textures bitmap correspondantes.

Substance Hub[modifier | modifier le code]

Une gamme de 600 substances prêtes à l’emploi.

Substance Source[modifier | modifier le code]

Librairie de matériaux physiquement correct Substance

Entreprises ayant utilisé les solutions d'Allegorithmic (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Journal de l'éco,  : « Allegorithmic fête ses dix ans d’existence et s’implante aux États-Unis et en Chine ! »
  • L'usine digitale,  : « Allegorithmic, la PME française qui détrône Adobe dans la création de textures ».
  • Industrie mag,  : « Sébastien Deguy, fondateur d’Allegorithmic ».
  • Le Monde,  : « Allegorithmic, la pépite clermontoise qui équipe les meilleurs jeux vidéo du monde ».
  • La Montagne,  : « Sébastien Deguy, l'étudiant de Clermont-Ferrand devenu roi de l'image 3D avec Allegorithmic ».
  • (en) Animation World Network : Tom McLean, Jennifer Wolfe et cie ; série d'articles sur Allegorithmic : [lire en ligne].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]