Alle (Jura)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alle
Alle (Jura)
La Mairie d'Alle de nuit
Blason de Alle
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Jura Jura
District Porrentruy
Communes limitrophes Cornol, Courgenay, Porrentruy, Coeuve, Vendlincourt, La Baroche.
Maire Stéphane Babey
NPA 2942
No OFS 6771
Démographie
Gentilé Les Cras[1]
Population
permanente
1 895 hab. (31 décembre 2020)
Densité 179 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 40″ nord, 7° 07′ 50″ est
Altitude 450 m
Superficie 10,6 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Alle
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Alle
Géolocalisation sur la carte : canton du Jura
Voir sur la carte administrative du canton du Jura
City locator 14.svg
Alle
Liens
Site web www.alle.ch
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Alle (ancien nom allemand : Hall) est une commune suisse du canton du Jura, située dans le district de Porrentruy.

Géographie[modifier | modifier le code]

Alle se situe à 4 kilomètres à l’est de Porrentruy, sur le cours de l’Allaine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom du village vient de la rivière qui la traverse: l'Allaine[4].

Population[modifier | modifier le code]

Surnom[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont surnommés Lé Crâ (les corbeaux en patois ajoulot)[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Photo aérienne (1950)

Dans le cadre des fouilles archéologiques réalisées sur les chantiers de la Transjurane, un site du Moustérien (de 120 000 à 35 000 ans avant notre ère) a été mis au jour. Il contient des dizaines de milliers d'objets provenant d'un atelier de taille du silex et du quartzite.

Quelques ossements et objets trouvés vers le milieu du XIXe siècle prouvent qu'il y a eu un établissement romain à Alle.

Le nom de la localité est cité pour la première fois en 797 : Angelramme, évêque de Metz confirme la donation faite par Wascon, abbé de Saint-Nabord, en Lorraine, au comte Walmerus, avoué du couvent, de différentes propriétés, entre autres Alle, appelé Walo. Alle appartenait encore au Comté de Montbéliard et, comme la plupart des communes avoisinantes, la commune finit par devenir la propriété des princes évêques de Bâle.

Aux XIIe et XIIIe siècles, la famille noble d'Alle habitait un château fortifié. La famille disparut au XIVe siècle, mais la commune adopta ses armoiries. En 1634, pendant la Guerre de Trente Ans, les Suédois brûlèrent le village en se retirant. En 1637, le village est incendié par les Français. Une autre famille de nobles s'établit dans le village : les Valoreille, qui résidèrent dans un château qui est devenu l'Hôtel de la Gare.

De 1793 à 1815, Alle a appartenu à la France, dans le département du Mont-Terrible, puis dans celui du Haut-Rhin. À la suite d'une décision du Congrès de Vienne, en 1815, la commune d'Alle, comme toute l’Ajoie, a été attribuée au canton de Berne.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Les vitraux de l'église Saint-Jean l'Évangéliste ont été réalisés par André Bréchet. Leur réalisation a eu lieu dans l'atelier du célèbre maître-verrier versaillais André Ripeau.

Transport[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'école jurassienne et le patois (Lexique patois, lettre H) »
  2. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  3. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes », sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  4. Michel Bory, « Longer l'Allaine pour découvrir Porrentruy », Passé Simple, numéro 52,‎
  5. Paul Fehlmann, Ethniques, surnoms et sobriquets des villes et villages en Suisse romande, Haute-Savoie et alentour, dans la vallée d'Aoste et au Tessin, Genève, Jullien, , 274 p. (ISBN 2-88412-000-9), p. 3