Allain Gaussin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Allain Gaussin
Description de l'image defaut.svg.
Naissance
Saint-Sever-Calvados, Drapeau de la France France
Activité principale Compositeur, pianiste, pédagogue, poète
Style Musique contemporaine
Formation CNSM de Paris, IRCAM
Maîtres Olivier Messiaen Hélène Boschi, Louis Fourestier
Enseignement Conservatoire américain de Fontainebleau, Université de Musique d'Osaka
Récompenses Grand prix du disque de l'Académie Charles-Cros (1995)
Site internet www.allaingaussin.com

Œuvres principales

  • Irisation-Rituel
  • Mosaïque céleste concerto de chambre
  • Camaïeux pour ensemble électronique
  • Années-Lumière pour grand orchestre

Allain Gaussin est un compositeur français né le à Saint-Sever-Calvados.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lauréat de plusieurs premiers prix au Conservatoire de Paris, Allain Gaussin obtient le prix de composition dans la classe d'Olivier Messiaen (lequel préface son recueil de poésies), puis il étudie l'informatique musicale à l'IRCAM. Parallèlement il étudie le piano avec Hélène Boschi et la direction de chœur et d’orchestre (Louis Fourestier).

De 1977 à 1979, il réside, en qualité de pensionnaire de l'Académie de France à Rome, puis il est invité par le DAAD à Berlin (1984-1985) et à Kyoto (1994-1995), en tant que pensionnaire à la Villa Kujoyama. Depuis, Allain Gaussin poursuit une carrière internationale de compositeur avec concerts, conférences et séminaires de composition.

Actuellement professeur de composition et d'orchestration au Conservatoire de Sevran (classe préparatoire aux concours d'entrée aux Conservatoires de Paris et de Lyon), il enseigne aussi la composition au Conservatoire américain de Fontainebleau, et l'orchestration (3e cycle) à l'Université de Musique d'Osaka (Japon).

Plusieurs prix jalonnent son parcours, en particulier le Grand prix du disque de l'Académie Charles-Cros en 1995 pour Irisation-Rituel, Camaïeux et Arcane (disque Salabert/Harmonia-mundi) et le Prix international de composition ICONS (Italie, 1998) pour Mosaïque Céleste.

Ivanka Stoianova parle ainsi de sa musique : « [...] si on parcourt le cheminement de Gaussin à travers ses œuvres, on est fortement attiré par la force vitale de sa musique, par l'énergie subjugante du mouvement des sons se déployant en extension dans un espace-temps à trois dimensions qui ne tolère plus la distinction des paramètres et les quadrillages formels issus de la tradition sérielle. L'impact de cette musique semble inévitable : elle agit directement sur le corps, sur la sensibilité en attente ; elle impose un « passage obligé » explorant « l'espace intime du corps » relié par ses multiples facettes à « l'espace infini de l'univers » »

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

  • La Chevelure de Bérénice : pour hautbois ou flûte ou clarinette (1991, publié chez Salabert)
  • Les Voix de la mémoire : pour voix seule (créé en 1985, publié en 2007 chez Salabert)
  • Ariane (1987) pour violoncelle et sons électroniques (2 pistes) (Heugel)
  • Arcane (nouvelle édition 1988) pour piano (Ricordi, Paris)
  • Satori (1998) pour clarinette (Leduc)
  • Jardin Zen : pour clarinette en si bémol et sons électroniques (créé en 1999, publié en 2005 chez Leduc)
  • Tokyo-City : pour piano (créé en 2008, publié en 2015 chez Leduc)
  • Mosaïque céleste (1997) concerto de chambre pour 11 instruments (Leduc)
  • L'Harmonie des sphères (2006) pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano et percussion (inédit)

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Colosseo (1978) pour 6 percussionnistes (Salabert)
  • Eau-Forte (1982) pour flûte, clarinette, violon, violoncelle et piano (Leduc)
  • Camaïeux (1983) pour ensemble électronique (3 claviers de synthétiseur, guitare électrique) percussion et sons électroniques sur CD (Salabert)
  • Chakra (1984) pour quatuor à cordes (Salabert)
  • Ogive (1977) pour 12 cordes et clavecin (Ricordi, Paris)
  • Ogive (1977) version 12 cordes (Ricordi, Paris)
  • Ogive (1977) version flûte et clavecin (Ricordi, Paris)
  • Ogive (1987) version flûte et piano (Ricordi, Paris)
  • Ogive (1992) version violon et piano (Ricordi, Paris)
  • Mosaïque céleste (1997) concerto de chambre pour 11 instruments (Leduc)
  • L'Harmonie des sphères (2006) pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano et percussion (inédit)

Orchestre[modifier | modifier le code]

  • Éclipse (1979) pour 2 pianos et 16 instruments (Ricordi, Paris)
  • Irisation-Rituel (1980) pour soprano, flûte, et orchestre (Salabert)
  • Années-Lumière (1992-93) pour grand orchestre (Salabert)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Transes et lumière (1976) - préface d'Olivier Messiaen (inédit)
  • L'Attente... L'absolu (2004) Collection Hasta siempre (éditions d'écarts)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Eclipse, Ogive (version flûte et clavecin), Eau-Forte (collection MFA, disques Arpège-Calliope 1983)
  • Chakra par le Quatuor Arditti (collection MFA, disques Montaigne / Auvidis 1991)
  • Irisation-Rituel, Camaïeux, Arcane (disques Salabert / Harmonia Mundi 1995)
  • Ogive (version flûte et piano) par l'ensemble Triton II (disques REM 1996)
  • Ogive (version flûte et clavecin) par l'ensemble Triton II (collection MFA pour le 20e anniversaire du CDMC 1997)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Colonnello, Entretien avec Allain Gaussin, Rome 1979
  • Marc Vignal, Larousse de la Musique, Paris 1982
  • Ivanka Stoïanova, "Klangliche Irisierungen, ein porträt des französischen Komponisten Allain Gaussin", in MusikTexte 16, Köln 1986
  • Jean-Noël von der Weid, La Musique du XXe siècle, Hachette, Paris 1992 et 1997
  • Michel Thion, La Musique Contemporaine en France, AFAA, Paris 1994
  • Ivanka Stoïanova, dictionnaire de la musique Grove, 1999
  • Théo Hirsbrunner, "Dichter und Komponist" in Dissonance N°86, Suisse, mai 2004
  • Patrick Quillier, préface du recueil de poèmes L'attente…L'absolu version bilingue (français-allemand), éditions d'écarts, Paris 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]