Allée couverte et alignement de Saint-André

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Allée couverte et alignement de Saint-André
Image illustrative de l’article Allée couverte et alignement de Saint-André
L'allée couverte
Présentation
Nom local Allée couverte des Kervès, Alignement de la Forêt Saint-Aubin
Type Alignement mégalithique, Allée couverte
Période Néolithique
Faciès culturel Mégalithisme
Protection Logo monument historique Classé MH (1970)
Visite propriété de la commune
Caractéristiques
Matériaux gabbro de Trégomar
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 55″ nord, 2° 24′ 34″ ouest
Pays France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Commune Plédéliac
Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor
(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Allée couverte et alignement de Saint-André

L'allée couverte et alignement de Saint-André, appelé aussi allée couverte des Kervès et alignement de la Forêt Saint-Aubin, est un ensemble de monuments mégalithiques, composé d'une allée couverte et d'un alignement mégalithique, situés sur la commune de Plédéliac dans le département des Côtes-d'Armor.

Protection[modifier | modifier le code]

L'ensemble fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [1].

L'Allée couverte[modifier | modifier le code]

L'allée couverte est ruinée. Elle mesure 23 m de longueur pour 2,10 m de largeur. Elle a fait l'objet d'une fouille de sauvetage de 1984 à 1986 dirigée par O. Kayser. Elle est constituée de quarante dalles en gabbro de Trégomar. Des vestiges du cairn ont été identifiés sur le côté ouest, ailleurs ils ont totalement disparus. Les orthostates se sont manifestement écroulés sur place. Au nord-est, il existe une cella terminale, adossée à la dalle de chevet de la chambre, dont le sol est empierré. Les trois orthostates du côté ouest de la cella sont reliés entre eux par un muret en pierres sèches. Côté est une dalle est demeurée en place et la fosse de calage d'une deuxième dalle a été reconnue[2].

Alignement[modifier | modifier le code]

L'alignement mégalithique est constitué d'une dizaine de blocs en gabbro de Trégomar, désormais tous renversés. Les pierres sont de formes très irrégulières et parfois assez volumineuses : un bloc triangulaire mesure 1,60 m de hauteur par 2,80 m de large et 0,50 m d'épaisseur, une dalle mesure 2,80 m de long pour 2 m de large[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Loïc Langouët, Les mégalithes de l'arrondissement de Dinan, Institut Culturel de Bretagne, , 62 p. (ISBN 9782868220936), p. 31 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]