Allée Paul-Deschanel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Avenue Paul Deschanel.

7e arrt
Allée Paul-Deschanel
Image illustrative de l’article Allée Paul-Deschanel
L'allée vue du quai Branly (2018).
Situation
Arrondissement 7e
Quartier Gros-Caillou
Début 67, quai Branly
Fin Avenue Silvestre-de-Sacy
Morphologie
Longueur 80 m
Largeur 18 m
Historique
Dénomination 1926
Géocodification
Ville de Paris 7077
DGI 7146

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Allée Paul-Deschanel

L'allée Paul-Deschanel est une voie du 7e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

L'allée Paul-Deschanel est une voie publique située dans le 7e arrondissement de Paris. Elle débute au 67, quai Branly et se termine avenue Silvestre-de-Sacy. Perpendiculaire à la Seine, elle se situe à 150 m de la tour Eiffel, côté nord-est.

Les riverains sont soumis à plusieurs servitudes : interdiction de construire sur une zone de 5 m de largeur, hauteur des constructions limitée à 20 m (toiture comprise), modèle de grille uniforme[1].

Le quartier est desservi par la ligne C du RER, à la gare du Pont de l’Alma, et par les bus RATP des lignes 42 82.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Paul Deschanel.
Immeuble donnant sur l'allée.

Elle porte le nom de l'homme politique français, Paul Eugène Louis Deschanel (1855-1922), qui fut président de la République française.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie est ouverte en 1907 par la ville de Paris, en bordure du parc du Champ-de-Mars et prend sa dénomination actuelle par un arrêté municipal du 10 août 1926.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • No 10 : le 12 novembre 1981, un diplomate américain, M. Christian Chapman, est l’objet d’une tentative d’attentat alors qu’il quitte son domicile de l’allée[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Allée Paul-Deschanel », Nomenclature officielle des voies de Paris, www.v2asp.paris.fr.
  2. « M. Chapman a été mitraillé par un inconnu alors qu’il quittait son domicile », Le Monde, 13 novembre 1981.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]