Alizé (réacteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le réacteur Alizé était un réacteur nucléaire de recherche de type "maquette critique" du centre CEA de Saclay, qui a divergé en .

Il fonctionnait, selon les sources, à l'uranium naturel modéré par de l'eau lourde[1] ou bien avec 2,2 tonnes de barreaux d'oxyde d'uranium enrichi à 1,5%, modéré à l'eau légère[2],[3]

En 1959, Alizé fait l’objet d’une excursion de puissance, pendant laquelle quatre personnes présentes à une distance de 2 à 3 m du cœur, sont exposées à une dose radioactive d'environ 2 centiGray[1].

Le , un opérateur a effectué le retrait total d'une barre absorbante, au lieu d'un retrait partiel, ce qui a conduit à un accident de criticité sans personne irradiée[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]