Alire Raffeneau-Delile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delile et Raffeneau.
Alire Raffeneau-Delile
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
DelileVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Alire Raffeneau-Delile, né à Versailles le et mort à Montpellier le , est un botaniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frère d'Adrien Raffeneau-Delile, il participe avec Bonaparte à la campagne d'Égypte dont il rapporte le Lotus et le Papyrus.

Il fera pratiquer un moulage au soufre de la pierre de Rosette, grâce auquel, seront reproduites les inscriptions grecques et démotiques dans la Description de l'Égypte[1]. En mémoire Ernest Coquebert de Montbret[2], décédé de la peste au Caire le jour du départ de l'Expédition[3], Alire Raffeneau-Delile a donné le nom de Gratista Montbretie, connue aujourd'hui sous le nom de Montbrétia : c'est pourquoi le « Montbretia » porte son nom[4].

Directeur du jardin botanique du Caire, il est chargé de la partie botanique du Voyage dans la Basse et Haute-Égypte de Vivant Denon.

En 1832, alors qu'il occupe la fonction de vice-consul de France en Caroline du Nord, il est nommé directeur du Jardin des plantes de Montpellier. Il rapporte deux pieds de Maclura qu’il plante au jardin de Montpellier où l’on peut encore les voir. Il enrichit l’herbier de Montpellier de beaucoup d’espèces. Deux genres lui sont attribués : Delilia et Raffenaldia.

Il a aussi été professeur d’histoire naturelle à Montpellier en 1819[5].

Il est spécialisé dans les ptéridophytes, la mycologie, les bryophytes, les algues et les spermatophytes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Solé, Les savants de Bonaparte, Paris, Seuil, 1998,p. 110
  2. Jean-Edouard Goby, Antoine-François-Ernest Coquebert de Montbret, bibliothécaire du premier Institut d'ÉgypteBulletin de l'Institut d'Égypte, t. XXXI, 1949, p. 77-87, cité par Yves Laissus, op. cit., p. 577.
  3. Edouard de Villiers du Terrage, Journal et souvenirs sur l'expédition d'Égypte, mis en ordre et publiés par le baron Marc de Villiers du Terrage, Paris, E. Plon, Nourrit, 1899
  4. Doe de Maindreville, La mission d'Ernest Coquebert de Montbret, botaniste attaché à l'expédition d'Égypte (1798-1801), Carnet de La Sabredache..., n° 414, juin 1956, p. 45-86, cité par Yves Laissus, L'Égypte, une aventure savante 1798-1801, p. 575.
  5. Édouard de Villiers du Terrage, Journal et souvenirs sur l'expédition d'Égypte, mis en ordre et publiés par le baron Marc de Villiers du Terrage, Paris, E. Plon, Nourrit, 1899, et L'expédition d'Égypte 1798-1801, Journal et souvenirs d'un jeune savant, Paris, Cosmopole, 2001 et 2003, p. 378

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Description des procédés usités pour la fabrication de sucre de Betteraves à la manufacture de Louèz près Arras en 1835 ;
  • Histoire naturelle, agricole et économique du maïs en 1836.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Édouard de Villiers du Terrage :
    • Journal et souvenirs sur l'expédition d'Égypte, mis en ordre et publiés par le baron Marc de Villiers du Terrage, Paris, E. Plon, Nourrit, 1899 ;
    • L'expédition d'Égypte 1798-1801, Journal et souvenirs d'un jeune savant, Paris, Cosmopole, 2001 et 2003, p. 378 ;
  • Éd. Driault et Em. Houth, « Alyre Raffeneau-Delile », Bulletin de l'Institut d'Égypte, t. XV,‎ 1932-1933, p. 85-92.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Delile est l’abréviation botanique standard de Alire Raffeneau-Delile.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI