Alipi Petcherski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alipi Petcherski ou Alimpi Petcherski ou Olympe Petcherski (en ukrainien Алі́пій (Алімпій, Олімпій) Печерський) (environ 1050 - 1114) est un saint orthodoxe, mosaïste de Kiev, peintre d'icônes et orfèvre de la fin du XIe siècle, élève des maîtres grecs. Dans le calendrier julien il est fêté les jours du 17 août et du 28 septembre. Ses reliques se trouvent à la Laure des Grottes de Kiev.

Éléments biographiques et œuvres[modifier | modifier le code]

La biographie d'Alipi « A propos du premier iconographe russe Alipi» (Chapitre 34 « Paterikon de la Laure des Grottes de Kiev») se compose surtout de récits sur les miracles accomplis par lui ou produits par ses icônes. Alipi est envoyé par ses parents pour étudier l'art de l'icône près du supérieur igoumène Nikon Petcherski (ru). Il prononce ses vœux et aide le maître à décorer de mosaïque la cathédrale de la Dormition de la Laure des Grottes de Kiev. Comme moine, puis comme prêtre, Alipi peint de nouvelles icônes et restaure des anciennes. Selon la légende, de nombreuses œuvres d'Alipi ont été créées grâce à l'intervention de la Providence. Ainsi, selon la légende, alors qu'il est près de mourir et qu'il ne parvient pas à exécuter une commande d'icône, un ange lui apparait et réalise l'icône demandée en trois heures. Le peintre V. E. Raev a choisi ce miracle comme motif d'un tableau.

Aucune œuvre clairement identifiable de Alipi, n'a été conservée. Dans le Paterikon à son sujet il est question d'une déisis à cinq personnages ainsi que de deux icônes de sa main pour l'une des églises de Kiev. Le Grand-prince Vladimir II Monomaque offrit une icône d'Alipi à la cathédrale de la Dormition (Rostov). Peut-être s'agit-il de l'Orante découverte en 1919 au monastère Spasski de Iaroslavl et conservée depuis à la galerie Tretiakov. Certaines icônes lui sont attribuées, comme l'icône de Notre-Dame de Petcherski Svenski. Beaucoup d'icônes sont dans un tel état de conservation que toute appréciation de l'auteur de l'œuvre est impossible (sont citées des icônes de la cathédrale de la Dormition de Rostov et de la cathédrale de la Dormition de Moscou)[1]. Il est établi qu'Alipi a participé à la création de la mosaïque cathédrale de la Dormition de la Laure des Grottes de Kiev, détruite par explosion en 1941 et reconstruite et consacrée en 2000[2].

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. Louis Réau, "op. cit" p. 110
  2. La responsabilité de sa destruction fait l'objet d'une polémique qui l'attribue soit aux Allemands (procès de Nurenberg) soit aux soviétiques

Liens[modifier | modifier le code]