Aline Raynal-Roques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aline Raynal-Roques
Aline Raynal-Roques 20100330 Salon du livre de Paris 1.jpg

Aline Raynal-Roques invitée de l'émission radiophonique La Tête au carré, animée en direct du Salon du livre de Paris, mars 2010.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (80 ans)
Nom dans la langue maternelle
Aline Marie RaynalVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
A.RaynalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Aline Raynal-Roques ou Aline Marie Raynal, née le 4 février 1937, est une botaniste française, chercheuse et professeur émérite du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN). Elle est l'épouse de Jean Raynal (1933-1979), sous-directeur du MNHN[1].

Carrière, spécialités[modifier | modifier le code]

Aline Raynal-Roques est titulaire d'un diplôme d'études supérieures de botanique de la Faculté des sciences de l'université de Dakar (1961)[2] et d'un doctorat en « sciences biologiques et fondamentales appliquées. psychologie » de l'université Montpellier-II (1981)[3].

Passionnée par les plantes à fleurs, elle a notamment travaillé sur la flore d'Afrique et d'Amérique tropicale et en particulier sur des « plantes marginales, à biologie particulière, comme les plantes parasites des cultures vivrières du Sahel ou encore des plantes de marécages méconnues »[4].

Elle s'est aussi intéressé aux plantes pionnières et rudérales installées dans les friches[4] ainsi qu'au dessin naturaliste et à la photographie naturaliste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Jean Koechlin, Gérard Aymonin et Aline Raynal, Scitaminales : Musacées, Strélitziacées, Zingibéracées, Marantacées, Paris, Muséum national d'histoire naturelle, coll. « Flore du Cameroun » (no 4), , 162 p..
  • Jean Koechlin, Gérard Aymonin et Aline Raynal, Thyméléacées, Onagracées, Halorrhagacées, Paris, Muséum national d'histoire naturelle, coll. « Flore du Cameroun » (no 5), , 143 p..
  • Aline Raynal-Roques, La botanique redécouverte, Paris, Belin, , 512 p. (ISBN 978-2-7011-1610-5)
  • (fr+en) Aline Raynal-Roques (sous la direction de), Albert Roguenant (sous la direction de) et Daniel Prat (avec le concours de), Actes du 18e Congrès mondial et Exposition d'orchidées, 11-20 mars 2005 = Proceedings of the 18th World Orchid Conference March 11 - 20, 2005 Dijon, France, Turriers, Naturalia Publications, , 620 p. (ISBN 290971747X)
  • Albert Roguenant, Aline Raynal-Roques, Yves Sell, Harold Koopowitz, Daniel Prat et Claudie Roguenant, Un amour d'orchidée : le mariage de la fleur et de l'insecte, Paris, Belin, , 479 p. (ISBN 2-7011-4012-9)
  • Daniel Prat, Aline Raynal-Roques et Albert Roguenant, Peut-on classer le vivant ? : Linné et la systématique aujourd'hui : actes du colloque « Tricentenaire de Linné », Dijon, 31 janvier - 3 février 2007, Belin, (ISBN 9782701147161).
  • Aline Raynal-Roques et Albert Roguenant, Dessiner et photographier les fleurs : le guide pratique du parfait botaniste, Belin, (ISBN 2701189403).
  • Aline Raynal-Roques et Jean-Claude Jolinon, Les peintres de fleurs : les vélins du Museum, Museum national d'histoire naturelle : Bibliothèque de l'Image, , 131 p. (ISBN 9782909808369, notice BnF no FRBNF38989540).

Hommages[modifier | modifier le code]

Des botanistes ont attribué son nom à divers taxons :

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


A.Raynal est l’abréviation botanique standard de Aline Raynal-Roques.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI