Aline Gagnaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aline Gagnaire
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Aline Gagnaire (née à Paris le 11 septembre 1911, vivant à la cité Montmartre-aux-artistes du 189, rue Ordener, morte à Paris le 11 février 1997) est une artiste peintre ayant appartenu au mouvement surréaliste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aline Gagnaire fit partie de la génération des surréalistes parisiens, sous l’Occupation, avec le groupe des Réverbères et celui de La Main à plume. Elle exposait à la Galerie Furstenberg dans les années 1950-1960, avec les surréalistes. Elle inventa les « calligrammes », les « blancs de blancs », les tableaux-chiffons, les tableaux-murs, etc. Plus récemment, exposa à la Biennale de Venise (1986), Masque d’artistes (1987), Tree Art association (1996), etc. Auditrice réelle au Collège de ’Pataphysique, elle occulte sa réalité le 11 février 1997, poursuivant dans les Ou-X-Po virtuels la diaphane perplexité de ses « transparents ». Elle fut membre de l'Oupeinpo. De nombreux tableaux sont encore sur le marché.

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • 1938 - Premières expositions de groupe
  • 1939 - Participation à diverses revues : la Main à Plumes, Réverbères, etc., (illustrations et texte)
  • 1945 - Exposition des Surréalistes belges, Bruxelles
  • 1946 - Salon des Surindépendants, et deux expositions à Paris
  • 1947 - Aline Gagnaire / Félix Labisse / Carzou, Foyer Montparnasse, Paris, Exposition personnelle Galerie des Deux Iles, Paris, Exposition personnelle Galerie Furstenberg, Paris
  • 1948 - « La jeune peinture française », Baden-Baden, Allemagne
  • 1952 - Salon de Mai, Paris.
  • 1953-1954 - Groupe l’Étoile scellée (plusieurs expositions de groupe)
  • 1954 - Exposition de groupe de l’Étoile scellée à Lima, Pérou
  • 1955 - « Alice au pays des merveilles », Galerie Kléber, Paris
  • 1956 – Exposition de groupe avec Max Ernst, André Masson, Joan Miró, Francis Picabia, etc., Galerie Furstenberg, Paris, Exposition personnelle, Galerie Furstenberg, Paris
  • 1957 - Exposition de groupe, Galerie Furstenberg, Paris
  • 1959 - Salon des Surindépendants
  • 1961 - Groupe Fantasmagie (plusieurs expositions à Bruxelles)
  • 1962 - Groupe Fantasmagie, expositions à Liège et Anvers
  • 1963 - Exposition de groupe, Galerie l'Œil de bœuf, Paris, Exposition de groupe, Galerie 7, Paris
  • 1964 - Exposition personnelle, Salle Royale des Beaux-Arts, Verviers, Belgique
  • 1967 à 1980 - Salon Comparaisons, Paris.
  • 1970 - Exposition personnelle, les Halles, Paris
  • 1973 à 1980 - Salon de Mai, Paris.
  • 1973 - « Formes pour un espace », Saint-Germain-en-Laye, Exposition personnelle, Galerie Nova, Barcelone, Exposition personnelle Galerie l'Œil écoute, Lyon
  • 1975 - Exposition personnelle, Galerie Odéon, Paris
  • 1977 - « Couture/Peinture », exposition « Féminie », UNESCO, Paris, « Femmes/Graphismes / Textes/Musiques / Action », Galerie NRA, Paris, "Utopie et Féminisme", Paris
  • 1980 - « Les Trois Parques », Galerie le Poisson d'Or, Paris
  • 1986 - Biennale de Venise, Musée de la vieille Charité, « La Planète Affolée », Marseille
  • 1987 - Salons de la Malmaison « Masques d'Artistes », Cannes, Exposition personnelle, Galerie 'l'Aire du Verseau", Paris
  • 1989 - Exposition de groupe, « Collège de ‘Pataphysique », Université de Montréal
  • 1990 - Exposition de groupe, Cloître de San Marco, Florence, Salons Comparaisons « France-Japon », Japon
  • 1991 - Exposition à la galerie 0z-Ekla-Dona Levy
  • 1991 - Manifestations de l'Oupeinpo : Centre Culturel des Chanteaux à Liège, Université de Florence
  • 1992 - Exposition de groupe,"Les Couleurs de l'Argent", Musée de la Poste, Paris
  • 1993 - Exposition personnelle, Galerie Elga Wimmer, New York, Affaire Culturelle, New York, Conférence Université, Arturo Schwarz, New York
  • 1994 - Manifestations de l'Oupeinpo : Colloque Raymond Queneau, Revue parlée Centre Georges Pompidou. Colloque R. Queneau, Thionville
  • 1995 - Exposition personnelle, La Marraine du Sel, Paris
  • 1995 - Fait partie de l'association Tree Art, Paris
  • 1996 - Exposition personnelle, Studio de l'Image, Paris
  • 2004 - Rétrospective à Cordes-sur-Ciel, Tarn

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Passeron, Histoire de la peinture surréaliste, Le Livre de poche, 1968.
  • dictionnaire des artistes contemporains, La Connaissance SA, Bruxelles, 1972. Voir page 45.
  • André Blavier, L' Ubu rwe d'Alfred Jarry, metou e lidjwes, illustrations d'Aline Gagnaire, Aa Ed., Liège, 1971.
  • Jehan Van Langhenhoven, Du cochon (et de ses truismes), Java éditeur, 1995, illustration d’Aline Gagnaire.
  • Jehan Van Langhenhoven, L'outre-nu, Rafael de Surtis, 2004, illustration d’Aline Gagnaire.
  • Aline Gagnaire, rétrospective, catalogue de l'exposition de Cordes-sur-Ciel, OMT, 2004.
  • Jean-Pierre Delarge, Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains, Gründ, 2001. Voir page 459.
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999. Voir au tome 5, page 801, l'article de Jacques Busse.
  • Jehan Van Langenhoven, Dans l'atelier d'Aline Gagnaire, revue Talus n°18, novembre 2004[1].
  • Anthologie du surréalisme sous l'occupation, collection les archipels du surréalisme, Editions Syllapse, Paris, 2008.
  • Aline Gagnaire, catalogues des ventes de l'atelier les lundi 19 mars 2012 et lundi 25 février 2013 à l'Hôtel Drouot. Chez Yann Le Mouel, commissaire-priseur à Paris.
  • Fabienne Dumont, Des sorcières comme les autres, Presses universitaires de Rennes, 2014. Voir page 276: Aline Gagnaire: portraits de femmes en blanc.

Musées et fondations[modifier | modifier le code]

Film[modifier | modifier le code]

  • Aline Gagnaire ou la passagère de l'atelier 37 de Robert Cappadoro, Biennale de Beaubourg, 1995[2].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]