Alimentation saine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les légumes verts, les plantes du genre allium, et les légumes crucifères sont des éléments clés d'une alimentation saine.
Des fruits communs : pommes, poires, fraises, oranges, bananes, raisins, melons canaries, pastèque, melon, ananas et mangue.

Une alimentation saine est une pratique alimentaire qui permet de maintenir ou d'améliorer sa santé générale[1].

Une bonne alimentation fournit à l'organisme les nutriments essentiels : fluide, acides aminés essentiels des protéines[2], acides gras, vitamines, minéraux, et suffisamment de calories. Une alimentation saine peut être satisfaite par une variété d'aliments d'origine végétale ou animale. Elle fournit l'énergie nécessaire sans exposer à la toxicité ou un gain de poids excessif dû à une consommation excessive. Un régime sain (en plus de l'activité physique) est également important afin de réduire les risques de santé, comme l'obésité, les maladies cardiaques, le diabète de type 2, l'hypertension et le cancer[3].

Composition[modifier | modifier le code]

Selon l'Organisation mondiale de la santé, un régime alimentaire sain est composé des éléments suivants[1] :

  • des fruits, des légumes, des légumes secs (comme des lentilles et des pois), des fruits secs et des céréales complètes (par exemple du maïs, millet, avoine, blé et riz brun non transformés)[1]
  • au moins 400 g (soit 5 portions) de fruits et légumes par jour, hors pommes de terre, patates douces, manioc et autres racines amylacées[1]
  • moins de 10 % de l’apport énergique total provenant de sucres libres, soit l’équivalent de 50 g (ou environ 12 cuillères à café rases) pour une personne de poids normal consommant environ 2000 calories par jour ; dans l’idéal, pour préserver davantage la santé, cette part devrait être inférieure à 5 % des apports énergiques totaux[1]
  • moins de 30 % de l’apport énergétique total provenant des matières grasses. Les graisses insaturées (poisson, avocat et noix, et les huiles de tournesol, de soja, de colza et d’olive) sont à préférer aux graisses saturées (viande grasse, beurre, huile de palme et de noix de coco, crème, fromage, beurre clarifié et saindoux) et aux acides gras trans (aliments industriels et viande et produits laitiers provenant des animaux ruminants). Il est proposé de réduire l’apport en graisses saturées à moins de 10 % de l’apport énergétique total et celui en acides gras trans à moins de 1 % ; les acides gras trans sont à exclure d'une alimentation saine[1].
  • moins de 5 g de sel (soit environ une cuillère à café) par jour, de préférence iodé[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g « Alimentation saine », sur www.who.int (consulté le 5 novembre 2019)
  2. (en) « Essential Amino Acid Requirements: A Review ».
  3. « OMS | Promouvoir la consommation de fruits et légumes dans le monde », sur WHO (consulté le 5 novembre 2019)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]