Aliivibrio fischeri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aliivibrio fischeri est une bactérie marine Gram-négative[1]. C'est une bactérie bioluminescente hétérotrophe : certaines colonies sont libres et se nourrissent en décomposant de la matière organique, mais très souvent cette bactérie forme des symbioses avec de nombreux organismes marins. A. fischeri se déplace à l'aide d'un flagelle.

Classification, génétique[modifier | modifier le code]

En 2007, des analyses ARN ont permis de reclasser cette espèce, originellement placée dans le genre Vibrio, dans le nouveau genre Aliivibrio[2].

Écologie[modifier | modifier le code]

Les formes planctoniques d'A. fischeri sont présentes en très faibles quantités dans la plupart des océans du globe, plutôt en zone chaude à tempérée. Cette bactérie est bien plus fréquemment présente dans les organes bioluminescents de divers animaux marins. Sa symbiose avec Euprymna scolopes, un petit calamar du Pacifique, est très étudiée pour la compréhension des relations symbiotiques entre animaux et bactéries.

Bioluminescence[modifier | modifier le code]

Utilisations[modifier | modifier le code]

Cette bactérie est un organisme modèle pour l'étude de la bioluminescence microbienne, de la détection du quorum et des symbioses animaux-bactéries[3]. Son nom est un hommage au microbiologiste allemand Bernhard Fischer (en) (1852-1915)[4]. Elle est aussi utilisée par certains tests en écotoxicologie (A titre d'exemple c'est l'un des organismes qui a permis de mettre en évidence la forte toxicité des mégots de cigarette pour divers organismes aquatiques[5].

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Achromobacter fischeri (Beijerinck 1889) Bergey et al. 1930
  • Bacillus fischeri (Beijerinck 1889) Trevisan 1889
  • Bacterium phosphorescens indigenus (Eisenberg 1891) Chester 1897
  • Einheimischer leuchtbacillus Fischer 1888
  • Microspira fischeri (Beijerinck 1889) Chester 1901
  • Microspira marina (Russell 1892) Migula 1900
  • Photobacterium fischeri Beijerinck 1889
  • Vibrio noctiluca Weisglass and Skreb 1963

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Madigan M, Martinko J (editors), Brock Biology of Microorganisms, Prentice Hall, (ISBN 0-13-144329-1)
  2. DOI:10.1099/ijs.0.65081-0
  3. (en) Holt JG (editor), Bergey's Manual of Determinative Bacteriology, Williams & Wilkins, (ISBN 0-683-00603-7)
  4. (en) George M. Garrity: Bergey's Manual of Systematic Bacteriology (en). 2. Auflage. Springer, New York, 2005, Volume 2: The Proteobacteria, Part B: The Gammaproteobacteria (ISBN 0-387-24144-2)
  5. Micevska, T., Warne M.S.J, Pablo F & Patra R (2006) Variation in, and causes of, toxicity of cigarette butts to a cladoceran and microtox. Archives of Environmental Contamination and Toxicology, 50(2), 205-212 (résumé).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]