Alice et le Secret de la vieille dentelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alice et le Secret de la vieille dentelle
Auteur Caroline Quine
Pays États-Unis
Genre Littérature d'enfance et de jeunesse
Version originale
Langue Anglais
Titre The Secret in the Old Lace
Éditeur Grosset & Dunlap
Collection Nancy Drew Mystery Stories
Date de parution 1980
Version française
Traducteur Martine Millon
Éditeur Hachette
Collection Le Masque Jeunesse
Lieu de parution Paris
Date de parution 1984
Illustrateur Philippe Daure
Couverture Philippe Daure
Nombre de pages 188
Série Alice
Chronologie

Alice et le Secret de la vieille dentelle (titre orignal : The Secret in the Old Lace, littéralement : Le Secret de la vieille dentelle), est le cinquante-neuvième[1] roman de la série américaine Alice (Nancy Drew en VO) écrit par Caroline Quine, nom de plume collectif de plusieurs auteurs. Les auteurs de ce roman sont Harriet Adams et Nancy Axelrad.

Aux États-Unis, le roman a été publié pour la première fois en 1980 par Grosset & Dunlap, New York. En France, il a paru pour la première fois en 1984 chez Hachette dans la collection Le Masque Jeunesse sous le no 24. Il n'a plus été réédité en France depuis 1998.

Résumé[modifier | modifier le code]

Alice participe à un concours littéraire. Pour son histoire, elle s'est inspiré d'un fait authentique ayant eu lieu au XIXe siècle, en Belgique : un François Lefèvre reçut un présent anonyme constitué d'une paire de manchettes en dentelle. Il disparut avec toute sa grande fortune. Dans la cheminée de sa chambre, ses serviteurs retrouvèrent des fragments de lettres brûlées, parmi lesquels un billet en français rédigé d'une écriture féminine et sur lequel était écrite cette phrase à moitié brulée : « Tourne ton visage vers la dentelle. Des manchettes, un secret... »... Par ailleurs, Mme Chambray, une amie de Mme Taylor, la mère de Bess, a trouvé une croix de diamants et d'or dans la maison ancienne qu'elle occupe depuis peu à Bruges, en Belgique. Elle aimerait avoir l'aide d'Alice pour retrouver le propriétaire du bijou. Alice et ses fidèles amies Bess et Marion s'envolent pour l'Europe...

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Alice Roy, dix-huit ans, blonde, fille de l'avoué James Roy, orpheline de mère.
  • James Roy, avocat [2] de renom, père d'Alice Roy, veuf.
  • Bess Taylor, jeune fille blonde et rondelette, une des meilleures amies d'Alice.
  • Marion Webb, jeune fille brune et sportive, cousine germaine de Bess Taylor et une des meilleures amies d'Alice.
  • Ned Nickerson, jeune homme brun et athlétique, ami et chevalier servant d'Alice, étudiant à l'université d'Emerson.
  • Daniel Evans, ami et chevalier servant de Bess, camarade d'université de Ned.
  • Bob Eddleton, ami et chevalier servant de Marion, camarade d'université de Ned.
  • Sarah Berny[3], la fidèle gouvernante des Roy, qui a élevé Alice à la mort de sa mère.
  • Cécile Roy, tante d'Alice, sœur de James Roy.
  • Mme Chambray, amie de Mme Taylor, mère de Bess, qui habite en Belgique.
  • Professeur Philip Permek, historien belge.
  • Hilda, 20 ans, fille de Philip Permek.
  • Bill Johnson, malfaiteur en liberté surveillée.
  • Sammy Johnson, un voyou, frère adolescent de Bill Johnson,
  • Mlle Hanson, secrétaire de James Roy.
  • François Lefèvre, un Belge ayant vécu au XIXe siècle.
  • Elaine Warrington, une américaine, comédienne de théâtre.
  • Commissaire Stevenson, de River City, ami d'Alice.

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Ouvrages
  • Armelle Leroy, Le Club des Cinq, Fantômette, Oui-Oui et les autres : Les grandes séries des Bibliothèques Rose et Verte, Hors Collection, , 110 p. (ISBN 2258067537)
  • André-François Ruaud et Xavier Mauméjean, Le Dico des héros, Éditions Les Moutons électriques, coll. « Bibliothèque rouge », (présentation en ligne)
  • (en) David Farah, Farah's Guide, Farah's Books, , 556 p. (ISBN 0963994980), « France »
Sites Internet

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon l'ordre de parution aux États-Unis.
  2. Dans les romans antérieurs, James Roy était avoué, pas avocat.
  3. Rarement mentionné, le nom de famille de Sarah est ici mentionné à la page 5.