Aller au contenu

Alice Malhiot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alice Malhiot
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
EdmontonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Alice Charlotte Malhiot est une ingénieure civile et architecte canadienne, née le et morte le à Edmonton.

Elle est considérée comme la première femme canadienne à avoir obtenu un diplôme d'une école d'architecture[1].

Fille de Zephirin Malhiot, ingénieur civil qui a travaillé pour les chemins de fer de l'ouest du Canada, et de Domiltide « Tilly » Hart [2], elle est née dans l'est de l'Ontario. Dès l'âge de 17 ans elle dit porter un intérêt à l’architecture. Elle a obtenu un diplôme en architecture de l'École de design de Rhode Island en 1910[3]. Elle retourne ensuite à Calgary, où elle travaille pour le cabinet d'architecture Lang & Major jusqu'en 1913. En 1911, elle s'inscrit au Département d'architecture de l'Université de l'Alberta, où elle est formée par l'architecte Cecil Burgess. Il a été rapporté qu'elle était la première femme à être diplômée d'une école d'architecture canadienne en 1914, mais il a été déterminé plus tard qu'elle n'avait jamais fini son cursus en ne validant qu'un seul cours[4].

Des suites du déclin économique, Malhiot n'a pu trouver un emploi que comme commise puis sténographe. En 1917, elle épouse Hugh Ross, un marchand de bois. Elle a travaillé de chez elle à Duffield, préparant des plans pour des bâtiments pour l'entreprise de son mari. Après le décès de son mari en 1944, elle travaille pour une entreprise de construction d'Edmonton qui conçoit des maisons individuelles dans le cadre d'un programme de reconstruction d'après-guerre. Après son diplôme elle décide de s’inscrire au Providence College, dans le Rhode Island, pour y effectuer des études supérieures, et a suivi des cours de design d’intérieur, de paysage et d'urbanisme[3].

En 1948, elle fonde l'entreprise Ross Home Plans. Elle propose à ses clients des brochures dans lesquels ils peuvent choisir différentes options afin que le projet puisse correspondre au mieux à leurs besoin[5].

Elle meurt le à l'âge de 78 ans dans la ville d'Edmonton.

Références

[modifier | modifier le code]
  1. « Deux femmes architectes pionnières : Alice (Malhiot) Ross et (Esther) Marjorie Hill », sur Société pour l'étude de l'architecture au Canada, (consulté le )
  2. « Zephirin Malhiot fonds », Provincial Archives of Alberta
  3. a et b « Malhiot, Alice Charlotte » [archive du ], Biographical Dictionary of Architects in Canada (consulté le )
  4. « Local writers question whether first female architect graduated from the University of Alberta », Edmonton Examiner,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  5. (en) « Alice Charlotte [Malhiot] Ross », sur Women Building Alberta, (consulté le )