Alice Barbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alice Barbe
Alice Barbe.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (35 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Alice Barbe est une entrepreneure sociale française née le à Paris. Elle est notamment cofondatrice et ex directrice de l'ONG internationale Singa. Depuis 2021, elle est présidente de l'Académie des Futurs Leaders[1] qu'elle a fondée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Paris le , Alice a grandi à côté de Béziers[2], dans le village de Roquebrun, et est diplômée d'une licence de droit de l'Université de Droit Montpellier 1 et d'un master européen en sciences politiques au sein des universités de Sienne, Cracovie et à l'Institut des Hautes Etudes Européennes de Strasbourg. Elle travaille ensuite au Secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique à Montréal[2],[3] puis s'engage au sein de Save the Children à Acapulco[4] avant d'emménager à Paris à 24 ans pour rejoindre Singa.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Débuts avec Singa[modifier | modifier le code]

En 2012, elle rejoint Nathanael Molle et Guillaume Capelle[5] qui viennent de lancer Singa, ONG qui accompagne les projets portés par des personnes migrantes, notamment la création d'entreprise mais aussi des innovations technologiques telles que J'accueille, qui coordonne l'hébergement citoyen de personnes réfugiées[6]. Le mouvement est dès ses débuts récompensé par de nombreux prix, tels que le Prix de l'Innovation Interculturelle de l'Organisation des Nations unies[7] ou la mention d'honneur du Prix Mondial du Pluralisme[8].

Au départ directrice de Singa pour la France, elle devient directrice de Singa Global, siège international de l'ONG nouvellement créé en 2020. L'ONG compte alors une centaine de salariés dans huit pays, avec une communauté de 50 000 citoyens et 10 incubateurs accompagnant des projets autour de la migration, notamment par des personnes réfugiées.

Alice Barbe s'exprime régulièrement dans les médias sur l'accueil des réfugiés, appelant à davantage d'inclusion par l'entrepreneuriat et le lien social, ainsi qu'une nouvelle pratique de l'accueil[9]. Elle est à l'initiative de plusieurs tribunes afin d'appeler l’État Français à se mobiliser pour permettre de meilleures conditions de travail pour les personnes migrantes, notamment travailleurs déplacés et soignants[10],[11] mais aussi en appelant à une nouvelle conception des frontières[12].

Activisme et engagements[modifier | modifier le code]

Alice Barbe est intervenue pour des conférences TED[13],[14] et a été candidate « société civile » aux élections régionales françaises de 2015 sur la liste d'Europe Écologie Les Verts (EÉLV)[15]. Elle a également participé à la rédaction du Manifeste du crapaud fou[16] avec Thanh Nghiem et Cédric Villani et a été en 2014 porte parole de l'association #StopHarcèlementdeRue[17].

En 2016, à la suite d'une interview dans Libération partagée par le site Fdesouche, elle reçoit près de 360 menaces de mort et de viol[18],[19] et entame une action en justice qui aboutira à la condamnation de cinq prévenus en 2018[20] pour insulte publique en raison du sexe. Par la suite elle témoigne dans le documentaire #salepute[21] et prend régulièrement la parole sur le sujet du cyber-harcèlement.

Alice reçoit en 2018 le prix de l'entrepreneure sociale de l'Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ)[22] puis la même année est sélectionnée comme Obama Scholar, Emerging leader de la Fondation Obama qui lui offre une année à New York à Columbia University pour y développer Singa[23]. Lors de cette expérience, elle se forme à l'activisme américain, et développe des projets autour de la migration, de l'engagement citoyen et rencontre Barack Obama et ses anciennes équipes de la Maison Blanche comme Ben Rhodes ou Samantha Power[24].

Elle fait partie du Conseil d'Administration du Mouvement Impact France, de 2016 à 2021[25].

Le 12 mai 2021, elle sort son premier livre, On ne nait pas engagé, on le devient aux Éditions de l'Observatoire, retraçant son parcours et appelant la société à un engagement radical, en faveur de la justice sociale.

Alice Barbe s'engage régulièrement lors de crises humanitaires. Notamment, lors de la chute de Kaboul aux mains des talibans, elle s'engage pour que la France accueille des réfugiés afghans, et en collaboration avec l'ambassade de France, et participe à l'accompagnement à distance près de 120 Afghans en exfiltration qui sont pris en charge puis accueillis en France[26],[27]. Lors de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, elle participe au lancement d'un collectif, Corridor Citoyen, afin de structurer les évacuations de 800 personnes fuyant l'Ukraine et souhaitant rejoindre la France, et appelant la France à la création d'un couloir humanitaire[28],[29]. Alice est également membre du comité de sélection de l'initiative Marianne pour les défenseurs des droits Humains initiée par le président Emmanuel Macron[30].

L'Académie des Futurs Leaders[modifier | modifier le code]

En septembre 2021, elle annonce quitter son poste de directrice de Singa, ainsi que le recrutement de l'ancien ministre et candidat aux élections présidentielles, Benoît Hamon comme successeur[31]. Elle cofonde à ce même moment l'Académie des Futurs Leaders[32] avec Michka Bengio afin d'accompagner les personnalités issues de la société civile dans leur engagement politique[33],[34],.

La première promotion de l'Académie accompagne des personnalités telles que Priscillia Ludosky, militante ayant co-initié le mouvement des Gilets Jaunes, Stephane Ravacley, boulanger gréviste de la faim, Clélia Compas, militante humanitaire, ou Ophélie Latil, cofondatrice du mouvement Georgette Sand[35]. L'Académie des Futurs Leaders offre un cursus intensif tourné vers l'engagement politique, et invite des personnalités à partager leur expérience, notamment François Hollande, Omezzine Khelifa, Zack Exley ou Najat Vallaud-Belkacem.

L'Académie vise ouvertement à soutenir les personnalités les plus remarquables de la société civile engagées pour la justice sociale, environnementale et démocratique afin qu'elles s'engagent en politique à travers des candidatures à des élections ou des responsabilités au sein d'institutions. Volontairement progressiste, l'établissement vise à accompagner une nouvelle génération politique, « guidée par l'éthique, l'intégrité et l'empathie »[36].

Publications[modifier | modifier le code]

  • On ne nait pas engagé, on le devient, Éditions de l'Observatoire, 2021
  • Le numérique pour repenser l’impact de la migration, Enjeux Numériques n°6, Les Annales des Mines, 2019[37]
  • Le manifeste du crapaud fou (ouvrage collectif[38]), 2018. (ISBN 979-1097160043)
  • Révolution responsable: Partageons les solutions d'aujourd'hui aux problèmes de demain (ouvrage collectif[39]), 2017

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Académie Des Futurs Leaders », sur Académie Des Futurs Leaders (consulté le )
  2. a et b One Minute Project, « Changez les choses à votre échelle », sur One Minute Projet (consulté le )
  3. [PDF] (en) « A Guide to Human Health and Biodiversity » (consulté le )
  4. (en) « Bruxelles EPIM - Alice Barbe », sur SocialChallenges.eu (consulté le )
  5. « Alice Barbe : « Pour les réfugiés, nous créons de manière artificielle des amitiés qui deviennent essentielles » », sur Le Monde.fr (consulté le )
  6. « Fédérer l’innovation au service du bien commun », sur lesechos.fr (consulté le )
  7. United Nations Alliance of Civilizations, « Organisation de soutien des réfugiés français « SINGA » reçoit le Prix de l'Innovation interculturelle », sur www.prnewswire.com (consulté le )
  8. « SINGA », sur Prix mondial du pluralisme (consulté le )
  9. « Alice Barbe : "Il faut voir au-delà du politique. A l'échelle citoyenne, il y aune puissance monumentale !" », sur Grazia, (consulté le )
  10. « « Il est urgent d’impliquer les travailleurs étrangers, essentiels à notre économie, dans les débats qui les concernent » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. Le collectif Agros pour une autre PAC, « Maires de France, il est urgent d'accueillir les migrants du camp de Moria », sur Libération.fr, (consulté le )
  12. « Changement de société : «Les frontières se ferment, les passages s’ouvrent» », sur leparisien.fr, (consulté le )
  13. « Construisons dans l’altérité - Alice Barbe - TEDxParisDescartes », sur YouTube (consulté le )
  14. « Accueillir renforce - Alice Barbe & Inna Omarovna - TEDxESSECBusinessSchool », sur YouTube (consulté le )
  15. « Paris peut-elle sauver Emmanuelle Cosse aux régionales en Ile-de-France ? », sur France 3 Paris Ile-de-France (consulté le )
  16. « Alice Barbe », sur Les Crapauds Fous (consulté le )
  17. « Comment lutter contre le harcèlement sexiste dans les transports ? », sur Le Monde.fr (consulté le )
  18. «Votre client a écrit ça sur Facebook: "Elle doit aimer se faire sodomiser par les Noirs et les Arabes"», sur Libération.fr (consulté le )
  19. « Alice Barbe, insultée et menacée pour avoir pris la parole en faveur des migrants: «Elle doit aimer le vis nègre» », sur Le Soir Plus (consulté le )
  20. « Insultes sexistes en ligne contre une militante : cinq prévenus condamnés », sur Libération.fr (consulté le )
  21. Marine Langlois, « Nadia Daam, Sara Lou, Alice Barbe... elles racontent leur cyberharcèlement dans #SalePute, sur Arte », sur madmoiZelle.com, (consulté le ).
  22. a et b « "50 ans de rêves et d'actions" célébrés au Quai d'Orsay » (consulté le )
  23. (en) « Obama Foundation Welcomes Inaugural Cohort of Scholars to Kick Off Year-Long Program », sur Columbia News (consulté le )
  24. « Scholar Spotlight: Alice Barbe »
  25. « Alice Barbe - Singa un projet de société avec les réfugiés », sur Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves), (consulté le )
  26. « Livre France - «On ne naît pas engagé, on le devient, nous avons tous le choix» par Alice Barbe », sur RFI, (consulté le )
  27. « «Un contact à l’aéroport, c’était le Graal» : ces héros anonymes qui ont aidé des Afghans à fuir Kaboul », sur leparisien.fr, (consulté le )
  28. « Ukraine : La France peut montrer l'exemple », sur LExpress.fr, (consulté le )
  29. « Ukraine : alerte sur le trafic d'êtres humains - Elle », sur elle.fr, (consulté le )
  30. « À propos - Initiative Marianne », sur https://www.initiativemarianne.fr/ (consulté le )
  31. « Benoît Hamon quitte la vie politique : « Les fléaux contre lesquels je me suis battu jeune sont plus forts aujourd’hui » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  32. « Une semaine dans leur vie : 13H50 UNE SEMAINE DS LEURS VIES du vendredi 15 octobre 2021 sur Apple Podcasts », sur Apple Podcasts (consulté le )
  33. « Alice Barbe monte une école-barrage à l’extrême-droite », sur Challenges, (consulté le ).
  34. Aude Boilley, « Bordeaux : Ismaël Le Mouël rejoint l’Académie des futurs leaders », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne, consulté le ).
  35. « Académie des futurs leaders : des militant·es à l'école du pouvoir », sur Causette (consulté le )
  36. « Des personnes extraordinaires sont prêtes à entrer en politique », sur Les Echos Start, (consulté le )
  37. Alice Barbe, « Le numérique pour repenser l’impact de la migration », Les Annales des Mines. Enjeux numériques, no 6,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. « Le manifeste du crapaud fou », sur Les Crapauds Fous (consulté le )
  39. (en) « 2017 Contributors Book - World Forum for a Responsible Economy » (consulté le )
  40. Forbes France, « Exclusif | 40 Femmes Forbes 2022 », sur Forbes France, (consulté le )
  41. « EXCLUSIF - Classement des 35 leaders responsables et inspirants de moins de 35 ans », sur Les Echos Start, (consulté le )
  42. « Le classement 2022 des « jeunes leaders positifs », une autre image de la réussite », sur Les Echos Start, (consulté le )
  43. (en) « Singa France », sur www.facebook.com (consulté le )