Ali Vegas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ali Vegas
Nom de naissance Ollie Williams
Naissance (36 ans)
Queens, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop
Instruments Voix
Années actives 1999
Labels Columbia Records, Casablanca Records, Council, Rich Soil, Alpha Beta Paper

Ali Vegas, de son vrai nom Ollie Williams, né en 1982 dans le Queens, New York, est un rappeur américain. Il est le fondateur des labels Council Recordings et Rich Soil Entertainment, après deux échecs sur des majors. Vegas est connu pour sortir fréquemment des mixtapes sur son propre label.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ollie est originaire de Jamaica, dans le Queens. Il se lance sur la scène new-yorkaise vers la fin des années 1990[1]. Les rappeurs comme Onyx ou encore Panama P.I. furent leurs mentors durant sa jeunesse. Un son de Vegas avec Capone apparaîtra sur une mixtape.

Il signe au label Columbia Records au début des années 2000, et publie son premier single, Theme of N.Y., qui sort en décembre 2000[2]. À la suite de problèmes avec Trackmasters, il signe sur le label de Tommy Mottola, Casablanca Records. Après de nouveaux problèmes avec sa major, il décide de fonder un label indépendant, Council Recordings[1]. Lors d'un concert organisé par la station de radio new-yorkaise de hip-hop Hot 97, le rappeur Fabolous l'attaque verbalement sur scène[3]. Vegas pose fréquemment sur différentes mixtapes, comme par exemple The AV Theme de Kanye West[1]. Il compose une chanson pour DJ Boom's, Boomtown, en 2003[4].

En 2005, lui et le basketteur Lamar Odom fondent Rich Soil Entertainment[5], label qui fit sortir le premier album d'Ali Vegas[1],[6].

En avril 2010, Ali Vegas sort la mixtape Veganomics. Lors d'une interview sur le site Icon Hip Hop, il parle de son projet de travailler en dehors du monde de la musique[7]. En mai 2011, Ali Vegas revient en s'associant avec l'équipe de production australienne Sound Kamp, composé de The Iron Ghost & P.R pour un album de six chansons intitulé Bridging the Gap[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Generation Gap 2: The Prequel
  • 2010 : Veganomics (Alpha Beta Paper)

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Whatevers Whatever
  • 1999 : Heir to the Throne
  • 2002 : The Rebirth of the Price Hosted By DJ Big Mike
  • 2004 : Million Dollar Baby
  • 2005 : The Best of Ali Vegas Vol. 1
  • 2006 : Black Card Council[9]
  • 2006 : The Best of Ali Vegas Vol. 2
  • 2007 : I Got My Glow Back, Hosted By Superstar Jay
  • 2008 : America's Prince
  • 2008 : Leader of the New School Hosted By Statik Selektah
  • 2009 : Transition to Power, Hosted By Superstar Jay

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Cyril Cordor, « Ali Vegas Biography », AllMusic, (consulté le 8 février 2016).
  2. (en) Marci Kenon, « New Breed 2001: Hip-Hop's Newest Stars », Billboard, vol. 112, no 50,‎ , p. 60 (lire en ligne).
  3. (en) Shaheem Reid, « Ludacris, Fabolous, Red/Meth, LL Cool J Spread The Love At Hot 97 Benefit », MTV News, (consulté le 13 mars 2011).
  4. (en) Shaheem Reid, « DJ Boom », Mixtape Mondays, MTV News,‎ (lire en ligne).
  5. (en) Liz Robbins, « Tested by Hardship, Odom Presses On With a Survivor’s Instinct », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Shaheem Reid et Joseph Patel, « Amerie Drops Mixtape 'Love'; Styles P Goes It Alone », Mixtape Mondays, MTV News,‎ (lire en ligne).
  7. « Exclusive Ali Vegas Interview »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté en 20130318)
  8. (en) Dominic Di Francesco, « Ali Vegas x SoundKamp ‘Bridging The Gap », Music, Rhyme and Reason, (consulté le 2 mai 2011).
  9. (en) « Black Card Council », sur LiveMixtapes (consulté le 8 décembre 2016).