Algérie patriotique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Algérie patriotique
Logo de Algérie patriotique

Adresse algériepatriotique.com
Description Site d'information généraliste
Slogan « Le monde vu d'Algérie »
Commercial Non
Type de site Pure player
Langue Français
Siège social Alger
Drapeau de l'Algérie Algérie
Directeur de la publication Lotfi Nezzar[1],[2]
Lancement
État actuel actif, censuré en Algérie

Algérie patriotique est un site web algérien d'information généraliste francophone, dans la catégorie des médias alternatifs, fondé le , par Lotfi Nezzar, fils du général-major et ancien ministre de la Défense à la retraite Khaled Nezzar[1],[2].

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Le site se définit comme « républicain et patriotique », se situe proche de l'armée et hostile au « clan présidentiel » à sa tête Abdelaziz Bouteflika[3], anti-islamiste et anti-sioniste.

Le site propose une information généraliste et réserve une grande place à la couverture de l'actualité nationale et internationale qui touche de près ou de loin l'Algérie, dont diverses informations et contributions au sujet des activités diplomatiques, politiques et économique du pays à l'étranger (France, Maghreb et le reste du monde).

Sa ligne éditoriale est connue aussi pour sa position anti-marocaine virulente[4].

Le site consacre également des articles à l'Afrique, au monde arabe, à l'Asie et à l'Amérique latine[5]. Ses informations sont régulièrement mises à jour et ses lecteurs qui participent en nombre important au forum partagent souvent la même ligne éditoriale que les articles proposés par le site.

Conspirationnisme[modifier | modifier le code]

Conspiracy Watch désigne Algeriepatriotique.com comme étant un site complotiste et dont plusieurs contenus relèvent de l'antisémitisme[6],[7]. Il a ainsi été à l'origine l'affirmation qu'Alexandre Benalla est un agent des Renseignements marocains et qu'il s'appellerait Lahcene Benahlia[8].

Le site a notamment relayé une information conspirationniste mettant en doute la décapitation d'Hervé Gourdel[9].

Conspiracy Watch rapporte également qu'Algeriepatriotique.com publie sur son site des analyses et écrits de personnages controversés tel Thierry Meyssan, Alain Soral, Dieudonné, Michel Collon, Youssef Hindi et Bassam Tahhan et relaie des fake news[7].

Censure en Algérie[modifier | modifier le code]

Le site d'information Algérie patriotique a été censuré en Algérie le [10]. Le , un mandat d'arrêt international a été émis à l'encontre de son directeur de publication Lotfi Nezzar, de même qu'à l'encontre de l'ancien général, Khaled Nezzar, père de ce dernier[11].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]