Alfred von Oberndorff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alfred von Oberndorff
Bundesarchiv Bild 146-2004-0003, Dr. Alfred Graf v. Oberndorff.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
HeidelbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Alfred, Graf von (comte d') Oberndorff (né le à Neckarhausen, mort le à Heidelberg) est un diplomate allemand.

Il fait partie de la délégation allemande qui signe l'armistice du 11 novembre 1918, à la fin de la Première Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de morale et de droit à l'université de Heidelberg, il entre au ministère des Affaires étrangères de l'empire allemand. Il va occuper plusieurs postes dans des ambassades : à partir de 1900, il est deuxième secrétaire d'ambassade à Madrid, en 1905 premier secrétaire d'ambassade à Bruxelles. Il retourne comme conseiller à l'ambassade de Madrid puis en 1910 à l'ambassade à Vienne. Au cours de l'année 1912, il est envoyé extraordinaire à Oslo puis est envoyé en 1918 à Sofia.

En novembre 1918, comme représentant les Affaires étrangères, il fait partie de la délégation allemande qui se rend à la clairière de Rethondes en forêt de Compiègne pour demander et signer l'armistice du 11 novembre 1918, à la fin de la Première Guerre mondiale[1].

Dans les années 1920 et 1921, il est chargé d'affaires allemand à Varsovie.

En tant que membre fondateur de la Commission d'étude franco-allemande, il travaille dans les années 1920 à un rapprochement entre la France et l'Allemagne.

Il est enterré à Neckarhausen.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Courtois, Le calvaire de Rethondes, Le Monde du , p.32-33

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]