Alfred von Oberndorff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alfred Graf von Oberndorff.

Alfred, Graf von (comte d') Oberndorff (né le à Neckarhausen, mort le à Heidelberg) est un diplomate allemand.

Il fait partie de la délégation allemande qui signe l'armistice du 11 novembre 1918, à la fin de la Première Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de morale et de droit à l'université de Heidelberg, il entre au ministère des Affaires étrangères de l'empire allemand. Il va occuper plusieurs postes dans des ambassades : à partir de 1900, il est deuxième secrétaire d'ambassade à Madrid, en 1905 premier secrétaire d'ambassade à Bruxelles. Il retourne comme conseiller à l'ambassade de Madrid puis en 1910 à l'ambassade à Vienne. Au cours de l'année 1912, il est envoyé extraordinaire à Oslo puis est envoyé en 1918 à Sofia.

En novembre 1918, comme représentant les Affaires étrangères, il fait partie de la délégation allemande qui se rend à la clairière de Rethondes en forêt de Compiègne pour demander et signer l'armistice du 11 novembre 1918, à la fin de la Première Guerre mondiale[1].

Dans les années 1920 et 1921, il est chargé d'affaires allemand à Varsovie.

En tant que membre fondateur de la Commission d'étude franco-allemande, il travaille dans les années 1920 à un rapprochement entre la France et l'Allemagne.

Il est enterré à Neckarhausen.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Courtois, Le calvaire de Rethondes, Le Monde du , p.32-33

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]