Alfred Savoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alfred Savoir
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine
signature d'Alfred Savoir
signature

Alfred Poznanski dit Alfred Savoir, né à Łódź en Pologne le et mort dans le 16e arrondissement de Paris le [1], est un dramaturge français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alfred Poznanski naît à Łódź, en Pologne (alors dans l'Empire russe), dans une famille juive. Après avoir fait ses études dans un lycée public de Łódź, il est admis à la Faculté de Droit de l'université de Montpellier (France). Une fois diplômé, il s'installe à Paris.

Passionné par le théâtre, il devient dramaturge, écrivant en français sous le pseudonyme d'Alfred Savoir. Sa première pièce, la comédie Le Troisième Couvert est mise en scène par Lugné-Poe en 1906. Ses pièces ont surtout été jouées en France, mais certaines ont traversé les frontières et ont connu le succès en Pologne, en Allemagne ou aux États-Unis. Outre ses comédies satiriques pour lesquelles il est surtout connu en son temps comme aujourd'hui, il a signé des vaudevilles et le drame historique La Petite Catherine sur Catherine la Grande.

Poznanski a servi dans l'armée de l'air française pendant la Première Guerre mondiale. Il a reçu la Légion d'honneur pour son courage.

À la scène, Savoir était un rival de Steve Passeur, mais n'avait aucun doute sur sa propre supériorité comme dramaturge. Il arborait le surnom de « Bernard Shaw du boulevard ». Plusieurs de ses comédies traitent des relations amoureuses et abordent franchement le sexe puisque, selon l'écrivain, il s'agit d'« un appétit grâce auquel l'homme se révèle amusant », ce qui ne manque pas de créer des scandales à l'étranger et, notamment, aux États-Unis.

La Huitième Femme de Barbe-Bleue (1921), comédie satirique, met en scène un homme qui se marie à plusieurs reprises au motif que sa femme acceptera de divorcer et de régler ses comptes grâce à un montant d'argent s'il en venait à perdre tout intérêt pour elle. Or, sa huitième épouse conteste cet arrangement et entend obtenir un mariage à ses propres conditions. L'intrigue, quelque peu controversée aux États-Unis, est néanmoins adaptée à deux reprises au cinéma : d'abord pour le film muet La Huitième Femme de Barbe-Bleue, réalisé en 1923 par Sam Wood, avec Gloria Swanson et Huntley Gordon, puis par les scénaristes Charles Brackett et Billy Wilder pour La Huitième Femme de Barbe-Bleue, film réalisé par Ernst Lubitsch, sorti en mars 1938, avec Claudette Colbert et Gary Cooper.

Banco (1922), pièce jugée audacieuse à l'époque, est pourtant produite à trois reprises à Paris dans les années 1920, puis adaptée par Clare Kummer et jouée par Alfred Lunt à Washington et New York, suscitant le scandale chez les Américains les plus puritains. Les studios de la Paramount finance l'adaptation de la pièce pour le film muet Lost: A Wife (en), réalisé par William C. deMille en 1925.

Le Dompteur ou l'anglais tel qu'on le mange (1926), une farce sur le milieu du cirque est traduite en allemand sous le titre Der Dompteur et montée, en mars 1931, au Theater am Schiffbauerdamm de Berlin, avec une distribution incluant Carola Neher, Fritz Kampers, Gustaf Gründgens et Peter Lorre.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de décès no 1311 (vue 12/20). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 16e arrondissement, registre des décès de 1934.
  2. « Vogue », sur Gallica, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]