Alfred Kowalski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alfred Kowalski
Alfred Wierusz Kowalski cropped.jpg
Portrait photographique d'Alfred Kowalski pris par Franz Hanfstaengl en 1875
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Alfred Kowalski-WieruszVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Alfred Jan Maksymilian Kowalski
Nationalité
Activité
Formation
Lieu de travail
Famille
Kowalski blason Wierusz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Alfred Kowalski alias Alfred Wierusz-Kowalski, né Alfred Jan Maksymilian Kowalski le à Suwałki en Pologne et décédé le à Munich en Allemagne, est un peintre polonais de scènes de genre, représentant du réalisme et de l'école de Munich.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alfred Kowalski naît en 1849 à Suwałki. Il grandit à Suwałki et à Kalisz, ou il suit des cours de dessin auprès du peintre Stanisław Barcikowsk (pl). En 1868, il poursuit ses études à l'école de dessin de Varsovie, puis à l'école supérieure des beaux-arts de Dresde, ou il rencontre le peintre Václav Brožík, avec qui il devient ami. Ensemble, ils séjournent à Prague en 1872, puis à partir de 1873, à Munich, ou Kowalski s'installe définitivement. Il étudie à l'académie des beaux-arts de la ville et auprès du peintre Józef Brandt.

Au cours de sa carrière, il peint des scènes de genre de la vie quotidienne de l'époque, comme la chasse, les travaux dans les champs, les cérémonies religieuses ou les déplacements à cheval, à travers différentes périodes de l'année, ce qui lui permet de jouer avec la lumière, les ombres et la couleur au cœur de ces toiles. Certaines de ces œuvres rappelle l'esprit de la période Biedermeier, d'autres sont marquées par la tradition et les coutumes polonaises. Il s'illustre également dans la représentation des loups, sous les traits d'une meute sauvage attaquant l'homme ou en animal solitaire dans des paysages d'hivers.

En 1883, il reçoit une médaille lors d'une exposition au Palais des glaces. En 1890, il devient professeur à l'académie des beaux-arts de Munich. En 1903, suite au déclin de sa carrière artistique, il effectue un voyage en Afrique du Nord, amenant dans ces toiles des sujets issus de l'orientalisme. Il décède à Munich en 1915. D'abord enterré au cimetière Waldfriedhof de Munich, ces cendres sont déplacés au cimetière de Powązki en 1936.

Ces œuvres sont notamment visibles ou conservées dans différents musées européens, comme le musée national de Varsovie, le musée national de Cracovie, le Silesian Museum (en) de Katowice, le musée régional de Suwałki, le musée polonais de Rapperswil, la Neue Pinakothek de Munich ou le Stedelijk Museum Amsterdam d'Amsterdam, ainsi que dans plusieurs musées américains, comme le musée des Beaux-Arts de Boston, le Frye Art Museum (en) de Seattle ou le Milwaukee Art Museum.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Geraldine Norman, Nineteenth-century Painters and Painting: A Dictionary, University of California Presse, Berkeley, 1992.
  • Jan Topass, L'art et les artistes en Pologne: du Romantisme à nos jours, Librairie Felix Alcan, Paris, 1928.
  • (en) Gallery of Polish painting, Muzeum Narodowe w Warzawie, 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :