Alfred Henry Lewis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alfred Henry Lewis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
ManhattanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Alfred Henry Lewis (20 janvier 1855 - 23 décembre 1914) est un journaliste d'enquête, un avocat, un romancier, un éditorialiste, un écrivain de nouvelles et un biographe américain[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lewis commence comme journaliste rémunéré au Chicago Times (en). Plus tard, il est nommé éditorialiste du Chicago Times-Herald[2].

En 1901, il publie une biographie de Richard Croker (en) (1843-1922), l'une des figures de proue d'un groupe politique corrompu connu sous le nom de Tammany Hall, groupe qui exerce une influence certaine sur la politique de New York des années 1790 aux années 1960 en pratiquant le clientélisme.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Non-fiction[modifier | modifier le code]

  • Richard Croker (1901)
  • Nation-famous New York Murders (1914)

Romans et nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Wolfville: Episodes of Cowboy Life (1893)
  • Sandburrs (1900)
  • Wolfville Days (1902)
  • The Black Lion Inn (1903)
  • The Boss, and How He Came to Rule New York (1903)
  • Peggy O'Neal (1903)
  • The President (1904)
  • The Sunset Trail (1905)
  • Confessions of a Detective (1906)
  • When Men Grew Tall; or, The Story of Andrew Jackson (1907)
  • An American Patrician; or, The Story of Aaron Burr (1908)
  • Wolfville Folks (1908)
  • Wolfville Nights (1908)
  • The Apaches of New York (1912)
  • Faro Nell and Her Friends: Wolfville Stories (1913)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Alfred Henry Lewis, Author, Is Dead », The New York Times, (consulté le 11 mai 2011)
  2. « Alfred Henry Lewis », Spartacus Educational (consulté le 14 décembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]