Alfred Guérard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guérard.
Alfred Guérard
Naissance
Préaux
Décès
99 avenue du Mont-Riboudet à Rouen
Nationalité Drapeau de la France France
Activité principale
Conjoint
Julie Flore Dumont

Pierre Alfred Auguste Guérard, plus connu sous le nom d'Alfred Guérard (1831-1889), est un industriel français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance près de Rouen[modifier | modifier le code]

Issu d'une modeste famille rouennaise, Pierre Alfred Auguste Grard est né le 10 mai 1831, à Préaux, à 15 kilomètres au nord de Rouen. Il est le fils de Louis Charles Auguste Grard, âgé de 33 ans, imprimeur en indienne et de Marie Madeleine Pointel, âgée de 32 ans, couturière.

Son nom Grard ne sera surchargé en Guérard que lors de son mariage en 1855.

Directeur de la société Cohen & Cie puis Guéard & Cie dite Luciline[modifier | modifier le code]

  • Le 23 novembre 1863, A. Cohen & Cie déposent la marque Luciline.
  • En 1864, ces mêmes A. Cohen & Cie créent la société Cohen & Cie. Cette société raffinait le pétrole de Pennsylvanie, acheminé via le port du Havre et destiné à l'éclairage puis, très vite, au chauffage, produisant un combustible également dénommé Luciline.
  • Alfred Guérard devient le directeur de la société Cohen & Cie en 1868 et le resta pendant trois ans, c'est-à-dire jusqu'en 1871.
  • En 1872, il reprend l'affaire, devenue société en commandite simple dont le siège fut établi à Rouen, 69, avenue du Mont-Riboudet[1]. Le nom de la société devient Guérard et Cie.
  • En 1874, Alfred Guérard dépose un brevet de perfectionnement[2] de la lampe Carcel, procédé inventé par Bertrand Guillaume Carcel.
  • En 1875, il fait de mauvaises affaires et revend la société en 1876 à Alexandre Deutsch, ancêtre de la famille Deutsch de la Meurthe.
  • De 1876 à sa mort, Alfred Guérard reste directeur pendant 14 ans de l'usine Deutsch, poursuivant l’exploitation de tous ces brevets et fabrications.

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Il avait épousé le , à Rouen, Julie Flore Dumont, alors âgée de 24 ans et couturière. Elle donna le jour à quinze enfants, dont dix vécurent.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Indicateurs de Rouen 1869 à 1881, Rouen, Archives départementales de Seine-Maritime.
  2. Brevet du 30 mars 1874 déposé par A. Guérard & Cie.

Sources[modifier | modifier le code]