Alfred Garneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garneau.
Alfred Garneau
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité

Alfred Garneau ( à Québec[1] - à Montréal[2]) est un historien et un poète québécois.

Il est le fils de l'historien François-Xavier Garneau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Devenu avocat après des études de droit, il gagne sa vie comme traducteur officiel au Sénat d'Ottawa.

Après la mort de son père en 1866, il travaille à la publication de la quatrième édition de L'Histoire du Canada parue en 1882.

Son unique recueil intitulé Poésies est publié en 1906. De son vivant, il n'avait laissé paraître que quelques pièces au début des années 1860 dans Le Foyer canadien et La Revue canadienne. C'est son fils Hector qui, deux ans après sa mort, rassemble ses poèmes et les publie. La poésie de Garneau est plus intimiste que patriotique, ce qui le distingue des poètes du XIXe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Acte de baptême no B.492 du feuillet 20v (vue 382/559) de l'année 1836 de la paroisse Saint-Roch de la ville de Québec de Jean-François-Alfred Garneau. Baptisé le 20 décembre 1836 et né le même jour », sur FamilySearch, (consulté le 5 septembre 2017)
  2. Acte de sépulture du feuillet 166r de l'année 1904 de la Basilique Notre-Dame de la ville de Montréal de Alfred Garneau. Inhumé le 7 mars 1904 et décédé le 3 courant. Sur le site de généalogie Ancestry.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]